Test de « Nioh 2 » : des combats redoutables et une nécessaire faculté d’adaptation

Nioh 2 est donc le second épisode de la Team Ninja, disponible exclusivement sur PS4, mais fait en partie abstraction du premier épisode. Désormais, le joueur peut créer son propre samouraï, au revoir donc le héros du premier opus, William Adams.

Au Japon, en l’an 1555, un étrange message est déposé à votre fenêtre. Tokichiro, son auteur, cherche un homme de main pour récupérer les puissantes pierres d’Esprit (ou Amrita) qui se vendent bien en temps de guerre. Mais pour les récupérer, le joueur va devoir traverser des contrées où les ennemis sont redoutables.

Des graphismes et des cinématiques améliorés par rapport au premier opus

Au niveau des graphismes, le deuxième opus de la série, corrige les défauts du premier. Les visages sont plus expressifs ce qui donne de la personnalité à tous les personnages rencontrés. D’ailleurs ces derniers sont nombreux : seigneurs de guerre, combattants solitaires ou simples hommes de main. L’univers de jeu est donc ainsi plus consistant.

Les cinématiques ont également été soignées par la Team Ninja. Ce qui était un défaut dans le premier opus, devient un atout, avec une très belle mise en scène. Ainsi les cinématiques font le lien parfais avec un scénario mystérieux.

Un système de combats toujours aussi nerveux

Nioh et dorénavant Nioh 2, reposent sur un système de combats particuliers. Chaque coup, esquive ou parade consomme de l’endurance (« Ki » dans le jeu). Il est possible de recharger rapidement l’énergie perdue en appuyant au bon moment sur la touche R1 de la manette. Chaque arme possédant sa propre caractéristique, il faut savoir manier aussi bien l’épée, que la hache ou le tonfa par exemple. Chacune de ces armes peuvent être utilisées avec trois postures différentes (haute, moyenne et basse) qui affecteront la vitesse et la puissance des attaques. Une attaque plus lourde est également possible en appuyant sur carré et triangle.

Les pouvoirs de Yokai

Nioh 2 apporte un quatrième élément au système de combat : les pouvoirs de Yokai. Une nouvelle barre violette fait son apparition en dessous de celle attribuée à la santé et à l’endurance. Il s’agit de l’énergie Yokai, qui se consommera dès que le joueur fera appel à ses pouvoirs démoniaques. Elle se remplit dès que le joueur touche un ennemi.

Cette nouvelle arme est la grande nouveauté de Nioh 2. Elle apportent de la diversité et une nouvelle dimension tactique aux combats. Trois formes des pouvoirs du Yokai sont disponibles. Tout d’abord le « Contre Yokai » qui permet d’infliger de lourds dégâts à un ennemi ou à un boss qui ne doit être déclenché contre lui que lorsqu’il s’entoure d’une aura rouge.

Ensuite « Les noyaux d’âme » qui sont des attaques puissantes que l’on récupère sur certains monstres du jeu.

Enfin « La transformation en Yokai » qui est la forme dévastatrice où les dégâts sont augmentés et le joueur est invincible pendant quelques secondes.

Ces nouveaux pouvoirs du Yokai sont une excellente idée du titre de la Team Ninja pour prendre l’ascendant sur son adversaire.

L’esprit protecteur

Il est possible dès le début du jeu, de choisir son « esprit protecteur ». Celui-ci va entre autres déterminer l’apparence de la transformation démoniaque.

Les « esprits protecteurs » sont répartis en trois classes : la brute qui frappe fort et encaisse bien les coups, le « Feral » qui est plus rapide et agile et enfin le « Phantom » qui est spécialiste du combat à distance et de la magie.

En avançant dans le jeu, les joueurs pourront parfois, porter sur eux deux « esprits protecteurs » et par conséquent quatre attaques démoniaques. De quoi fournir un large éventail de possibilité en combats.

L’arbre de compétences

L’arbre de compétences est bien plus fourni que dans le premier opus. Ce dernier permet d’apprendre de véritables techniques utiles en combat. Plus vous utilisez votre arme favorite, plus vous acquérez des points de compétences qu’il faudra donc utiliser dans l’arbre de compétences. Il faudra aussi parfois réaliser quelques quêtes annexes pour débloquer une partie de cette interface.

Nioh 2 est un jeu exigeant

Les joueurs ayant joué au premier opus, retrouveront vite leurs marques, cependant pour les nouveaux joueurs, le titre est particulièrement exigeant. Heureusement, la difficulté est paramétrable dès le début du jeu, et pour les joueurs non expérimentés, il vaut mieux choisir l’option facile.

Cependant la Team Ninja a apporté quelques nouveautés à son titre pour le rendre un peu plus accessible. Ainsi, les « tombes bienveillantes » font leur apparition. Il s’agit d’un mode multijoueur asynchrone où le fantôme d’un joueur apparaît pour vous aider et qui est contrôlé par l’I.A. Ces « tombes bienveillantes » restent suffisamment longtemps pour faciliter certains affrontements.

Le joueur peut également faire le plein d’élixir dans la boutique Kodama (là où se trouvent d’ailleurs « les tombes bienveillantes » en échangent contre quelques « Coupes Ochoko » présentent dans la boutique). Dans l’échoppe, ce sont les offrandes faites aux Sanctuaires qui servent de monnaie.

En conclusion, la Team Ninja a su nous offrir une suite beaucoup plus riche que le premier opus. Tant au niveau des graphismes, des cinématiques et du scénario. L’apparition des pouvoirs de Yokai, rendent les combats encore plus intéressants. La personnalisation de son personnage est un véritable atout, et l’arbre de compétences, qui est plus développé, apporte des techniques de combats forts utiles à certains moments du jeu. Le titre est certes plus accessible mais toujours aussi ardu.

Une excellente suite à conseiller pour ceux qui sont confinés !

 



Catégories :Jeux vidéo

Tags:,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :