Test de « F1 2020 » : un grand cru, alors champagne !

La saison de Formule 1 a enfin démarré après le retard pris pour la raison que vous connaissez tous, malheureusement. Lewis Hamilton, pour le moment, domine le championnat, comme il a pu le démontrer ce week-end lors du Grand Prix d’Espagne. Vous avez une chance, manette en main, d’empêcher virtuellement le coureur britannique, d’empocher un nouveau championnat de Formule 1 et ainsi rattraper avec sept titres, celui qui figure dans l’édition Deluxe du jeu, Michael Schumacher.

La formule 2 enfin jouable en intégralité

L’année dernière, la frustration était grande de ne courir en Formule 2 que dans trois courses scénarisées afin d’amener les joueurs vers un championnat où la concurrence était aussi rude.

Cette année, pour la F2, trois choix s’offrent aux joueurs : soit la possibilité de courir les fameuses trois courses, soit de faire un semi-championnat ou bien encore de tenter un championnat entier. Enfin !!! La Formule 2 est reconnue à son juste titre, celle de l’antichambre de la F1. Le championnat se déroule avec une seule monoplace, et c’est la capacité des coureurs à pousser cette voiture, à améliorer ses performances qui fait la différence et qui peut vous envoyer vers l’élite de la course automobile.

Le règlement n’est pas connu de tous, donc un petit point de rappel du championnat s’impose. Pour cette saison, le championnat se déroule sur 12 manches. Pour chaque Grand Prix, il y a deux courses. Une première traditionnelle comme en Formule 1, où les pilotes obtiennent leur place sur la grille de départ par rapport à leurs résultats en qualification. A la seconde course, on inverse les huit premiers de la première course et les autres gardent la position de la première course.  Cette nouvelle course est nommée « Sprint ».

La répartition des points se fait donc ainsi : 

 

 

 

 

 

 

 

Au final pour chaque pilote on cumule les points glanés pendant le Grand Prix pour déterminer le classement du championnat du monde.

C’est une excellente chose d’avoir introduit cette antichambre de la Formule 1 dans le mode carrière. Cependant, il est regrettable à mon avis d’avoir laissé dans la liste des coureurs le pilote français Anthoine Hubert qui trouva la mort dans un accident survenu le 31 août 2019, lors de la course principale de Spa-Francorchamps. Certes dans le jeu, ce sont les pilotes ayant participé au championnat du monde 2019/2020 qui s’y trouvent, mais cela personnellement, me dérange de le voir dans le classement du championnat, connaissant le sort tragique qui l’attendait pendant cette saison.

Bien évidemment vous pouvez disputer ce nouveau championnat en mode carrière ou alors en mode Grand Prix.

Un nouveau mode : « Mon écurie »

Autre nouveauté, et pas des moindres, la possibilité de créer votre propre écurie. Dans ce mode vous créez un pilote, choisissez un sponsor, un fournisseur de moteurs et embauchez un coéquipier pour devenir la 11ème écurie sur la grille de départ. Vous devez également construire des installations et développer votre équipe au fil du temps pour amener aussi bien vos pilotes que votre écurie vers le titre suprême.

Les joueurs débutent leur aventure avec la création de leur conducteur, et choisissent leur propre identité visuelle, c’est-à-dire leurs livrées, leur logo, mais également leurs couleurs. Par la suite, ils devront signer leur premier contrat avec un sponsor, ce qui leur permettra de financer leur écurie, et ainsi d’agrandir leurs infrastructures.

Avant de dévoiler leur nouvelle voiture, les joueurs feront face aux médias pour répondre à leurs questions, allant des performances automobiles, en passant par leurs prédictions de course. Les réponses auront un impact direct sur la force initiale de la voiture, ainsi il est important de bien réfléchir à leurs réponses. Une fois terminée, la voiture est révélée au public à travers une cinématique.

Avec le mode « Mon écurie » occupez-vous de votre écurie pendant la semaine, cela affectera la manière dont se déroulera vos courses. Utilisez efficacement votre temps pour gérer les activités de votre personnel, générer des fonds et maintenir l’équipe motivée. Prenez le temps de réfléchir aux activités que vous souhaitez faire, chacune d’entre elle possède ses avantages et inconvénients.

Parfois, une vidéo vaut plus que mille mots, donc une présentation du nouveau mode « Mon écurie » visuellement s’imposait :

 

Les circuits de Zandvoort et Hanoï font leur apparition dans cette édition, il est ainsi possible de courir les 22 Grand Prix du championnat du monde. 

Le circuit d’Hanoï est composé de 23 virages et d’une longueur totale de 5,613 kilomètres. Il a été construit en s’inspirant des circuits iconiques de la F1® comme Suzuka, Monaco et Nürburgring, mais il a également été pensé pour être le théâtre de courses pleines d’actions et de dépassements, notamment grâce aux deux lignes droites présentes sur le parcours. Ce circuit promet d’être l’un des plus rapides du calendrier F1®.

Autre nouveauté lors des courses l’écran est splitté pour pouvoir jouer à deux sur un même écran avec vos ami(e)s ou votre famille.

Enfin dans le mode carrière plusieurs options font leur apparition :

  • Le choix de la durée de chaque saison : 10, 16 ou 22 courses
  • Mode carrière sur 10 ans
  • Toutes les écuries officielles, les pilotes et les circuits du 2020 Formula One World Championship™
  • 16 voitures de F1® classiques de la période 1988-2010

D’ailleurs pour ceux qui souhaitent acheter l’édition Deluxe, vous pourrez monter à bord des monoplaces mythiques du pilote allemand, Michael Schumacher.

1991 Jordan

C’est la voiture qui a lancé la carrière de ce grand pilote. Ce monoplace vert émeraude a été conduit pour la première fois lors du Grand Prix de Belgique en 1991.

1994 Benetton

C’est avec ce modèle, que Michael Schumacher a remporté son premier championnat du monde.

1995 Benetton

C’est avec celui-ci, qu’il a remporté le second.

2000 Ferrari

Cette voiture lui a permis de se placer dix fois en pole positions et de remporter dix courses.

De plus, les possesseurs de la Seventy Edition ou de la Deluxe Schumacher Edition auront également accès à la Ferrari F2004, avec laquelle Michael Schumacher a battu le record mondial en remportant sa septième victoire. C’est un des modèles préférés des fans depuis sa première apparition dans F1®2017, sa version 2020 a été mise à jour avec la présence du symbole #1 sur le nez de la voiture, et du nom du pilote estampé sur l’appui-tête.

2004 Ferrari

Une présentation de la carrière de Michael Schumacher à bord de ces monoplaces et même résumé au travers une vidéo.

 

 

Sans maîtrise, la puissance n’est rien !

Dans les versions précédentes de la licence de F1, même si d’années en années, le gameplay s’améliorait, le joueur n’avait pas toujours l’impression de bien maîtriser sa monoplace. Elle pouvait souvent partir en tête à queue ou en sous-virage et le système des freins n’étaient pas au top. Un freinage trop tardif, enclanchait soit une sortie de piste, soit le fracas de la voiture contre une barrière de sécurité.

Cette année, le joueur va pouvoir piloter sa voiture à pleine puissance, avec un système de freinage qui répond du tac au tac. C’est un réel plaisir de jouer dans de telles conditions, et que l’on soit amateur ou aficionados, tout le monde y trouvera son compte.

Une nouvelle démonstration en vidéo de ce changement de gameplay avec une séance de qualification avec une Ferrari au GP d’Australie.

Pour le reste point de changement avec l’édition précédente. Il est toujours possible de jouer contre-la-montre, en mode Grand Prix, en championnats avec la possibilité de revivre vos moments de gloire avec des replays automatisés et sauvegardables.

Pour les joueurs qui aiment jouer en ligne, ils peuvent également toujours participer au mode multijoueur en ligne avec des courses rapides ou classées, des ligues, et des événements hebdomadaires.

Enfin pour les meilleurs pilotes qui souhaitent participer à des courses en e-sports, un espace est dédié dans le jeu pour les événements de qualification en ligne, les actualités récentes et même pour regarder les courses F1 e-sports Challenger et Pro Series.

Conclusion

Tel le vin ou le champagne les jeux vidéo de sport peuvent connaître des années de désarroi ou alors être félicités pour leur qualité. Ce F1 2020 est assurément un grand cru. Les défauts de l’édition précédente ont été gommés pour offrir un gameplay aux petits oignons. Cerise sur le gâteau, le nouveau mode « Mon écurie » est venu compléter l’offre déjà abondante de possibilités de jeu et la Formule 2 est la coupe de champagne qui offre à ce titre toutes ses lettres de noblesse. C’est assurément l’un des meilleurs jeux de l’année, toutes catégories confondues.

Je vous offre une dernière course en vidéo avec la présentation du Grand Prix d’Australie et Romain Grosjean est mon pilote. Savourez et courez vous procurer le jeu si vous ne l’avez pas encore fait, plaisir garanti !



Catégories :Jeux vidéo

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :