Test de « F1 2019 » : Un jeu pour les passionnés de Formule 1

Publicités

Pierre Gasly, le pilote Français de Formule 1, de l’écurie Toro Rosso a terminé en deuxième place, le week-end dernier, au Grand Prix du Brésil. Pour voir un Français sur un podium de la plus prestigieuse des compétitions de sports mécaniques, il fallait remonter à 2015 et la troisième place de Romain Grosjean dans l’écurie Lotus lors du Grand Prix de Belgique.

Faudra-t-il encore attendre quatre ans, avant de voir de nouveau un pilote français, monter sur un podium. Dans la réalité, peut-être, mais dans le monde virtuel, manette ou volant en main, vous pouvez le faire dès maintenant grâce au jeu officiel de Formule 1 : F1 2019.

Un mode carrière enrichi par l’arrivée de la Formule 2

Codemasters, qui détient depuis de nombreuses années, la licence officielle de la Formule 1, a obtenu cette année, la licence pour la Formule 2. Cet ajout donne un véritable « bain de jouvence » a une série qui forcément, à part des mises à jour de pilotes, de circuits ou d’écuries, ne peut pas proposer de nouveaux contenus.

Même si dans un premier temps, l’apprentissage de la conduite de bolides surpuissants, passe comme pour tous pilotes par la Formule 2, cette introduction dans le mode carrière à ce niveau est un réel plaisir.

Le joueur devra lors de trois courses scénarisées, aboutir à son rêve de piloter une Formule 1. Selon le résultat obtenu, les écuries proposeront au joueur, un contrat. Attention au choix car piloter une Mercedes ou une Ferrari, impose de remporter des Grands Prix, tandis que piloter pour une écurie moins prestigieuse permet de « se faire la main » avant de voir plus grand.

L’écurie Ferrari, l’une des plus prestigieuses de la Formule 1

Par ailleurs, lors du passage de la Formule 2 à la Formule 1, deux rivaux accompagnent le joueur dans son évolution de carrière et le joueur devra être performant pour devenir meilleur qu’eux car ils ont des égos surdimensionnés.

Cependant, cette mise en bouche est un peu courte. Heureusement, Codemasters a pensé à tout et lors d’une mise à jour récente, a intégré l’ensemble du championnat de Formule 2 qui est jouable avec tous les pilotes, écuries et pistes. Que du bonheur !

La Formule 2 fait son entrée dans F1 2019

Il sera toujours question dans ce mode carrière, de participer aux essais libres tout en remplissant des objectifs divers et variés, apportant au joueur des points de compétence.

Ensuite, place aux qualifications, afin d’obtenir la meilleure place sur la grille de départ. C’est à ce moment-là, que le joueur se rend compte que le temps passé lors des essais libres, lui permet de bien connaître le tracé pour réaliser le meilleur chrono.

Enfin, le jour de la course est arrivé. Attention aux accrochages et aux sorties de pistes fatales.

Des améliorations graphiques et sonores

Un soin a été tout particulièrement apporté aux courses qui se déroulent la nuit. Lors de l’opus précédent, la piste était trop sombre. Dorénavant le jeu de lumière éclaire parfaitement l’ensemble du circuit ainsi que les autres voitures. La conduite est ainsi beaucoup plus facile.

Les lumières lors des courses en nocturne ont été améliorées

De même, les bruits des moteurs ont été ajustés au plus près de la réalité. Avec un casque sur les oreilles, le joueur a vraiment l’impression d’être au volant de la voiture, d’autant que l’écurie échange régulièrement des informations sur le déroulé des essais, de la séance ou de la course.

Enfin le tracé des pistes et les alentours ont été encore améliorés pour une immersion totale au sein du monde de la Formule 1.

Le Grand Prix de Monaco avec le casino en arrière-plan

Le « online » reste cependant à améliorer

Le jeu pourrait être parfait, d’autant plus qu’au niveau de la jouabilité, le jeu s’adresse à tous les joueurs, des débutants aux experts.

Mais le jeu en ligne, n’est pas au niveau des standards habituels des autres jeux de course. Ici, pas de ranking, c’est-à-dire de prise en compte du niveau du joueur. Le niveau dans un salon, correspond simplement au nombre de courses disputées en ligne. Alors durant des parties multijoueur, forcément cela frotte au départ, et agace aussi bien les joueurs ayant un niveau de pilotage exigeant que les débutants qui essayent de s’améliorer.

Avec l’arrivée de la Formule 2, le jeu se veut encore plus complet que son prédécesseur et les joueurs pourront ainsi évoluer de longues heures dans un mode carrière encore plus immersif. Pour devenir la référence absolue de tous les temps des jeux de Formule 1, reste à Codemasters à améliorer pour l’année prochaine, le mode en ligne. Les développeurs savent maintenant ce qui leur reste à faire. En tout cas, moi, je sais ce que je dois faire, être champion du monde pour mettre fin à une disette qui dure depuis le dernier titre d’Alain Prost en 1993.



Catégories :Gaming

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :