Plan de relance pour l’Industrie : trois projets industriels soutenus sur Alès Agglomération

Depuis le 9 décembre 2019, Alès Agglomération est signataire du contrat «Territoires d’Industrie» avec l’État, la Région Occitanie et l’ensemble des opérateurs économiques locaux.

Dans le cadre du plan de relance annoncé le 3 septembre dernier, l’État a mis en place un fonds doté d’environ 150 M€ pour l’année 2020 en faveur des projets industriels les plus structurants pour les territoires. Ce fonds s’adresse en priorité aux projets implantés dans l’un des 148 territoires d’industrie. Il vise les projets industriels susceptibles de démarrer rapidement et ayant des retombées socio-économiques fortes pour le territoire.

La visite de Guillaume Basset, directeur national du programme Territoires d’Industrie, le 21 septembre dernier sur le territoire d’Alès Agglomération a permis d’identifier et de sélectionner les projets les plus matures pour le bassin Alésien.

Ainsi, sur 7 projets sélectionnés dans la Région Occitanie, 3 ont été choisis sur Alès Agglomération. Trois premiers projets qui ont fait l’objet d’un dépôt de dossier au titre de ce plan de relance et ont obtenus un accord de financement lors du comité régional du 6 novembre dernier pour un montant global de 2 325 000€ :

  • Ergosanté (Anduze) pour la relocalisation d’une unité de production de sièges de bureaux ergonomiques préalablement fabriqués au Royaume-Uni, et pour le développement de nouveaux exosquelettes.
    Coût du projet : 1.2 M€ – création de 26 emplois.
  • Sd-Tech (Alès) pour la mise en place d’une unité de production et d’analyse dédiée à l’industrie pharmaceutique et création d’une plate-forme ouverte aux industriels, universitaires autour de la sécurité et des usages des micro et nano particules.
    Coût du projet : 1.5M€ – création de 15 emplois.
  • KMH – Groupe Capelle (Alès) pour la création de son Pôle Industriel dédié à la maintenance des remorques de transport et outillages de manutention grande capacité sur l’ancienne friche industrielle Richard Ducros.
    Coût du projet 1.5 M€ – 30 emplois nets pour un redéploiement de près de 70 emplois sur le site.


Catégories :Gard, L'Echo de l'Eco

Tags:,

1 réponse

  1. Ergosanté, créée et dirigée par Samuel Corgne, est une entreprise exemplaire à plus d’un titre. Elle fait travailler des personnes en situation de handicap pour concevoir des solutions qui permettent aux personnes en situation de handicap de trouver une place au sein des entreprises. Elle investit également dans de nombreux dispositifs permettant de réduire les situation de pénibilité en entreprise, et les risques d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :