Nîmes Olympique : que de regrets !

Nîmes se déplaçait à Nantes pour la deuxième journée de la ligue 1 Uber Eats.

La Covid-19 oblige encore les clubs à accueillir 5000 personnes au maximum, le stade de la Beaujoire était ainsi clairsemé, ce qui n’empêcha pas le jeu de se dérouler.

Les deux entraîneurs Christian Gourcuff pour Nantes et Jérôme Arpinon avaient affiché un schéma tactique en 4-2-3-1.

 

Nantes entame mieux la partie

Dès la 3e minute, le portier nîmois Reynet, effectue un arrêt décisif. Dans la foulée Denkey prend un jaune en revenant défendre, il commet une faute.

Fabio prend le premier carton jaune de la partie pour Nantes sur une faute envers Ferhat. Corner à la 13e minute, Girotto ajuste la tête et vient tromper Reynet, c’est le premier but de la partie, en faveur du FC Nantes.

Pallois, le défenseur nantais, n’est pas loin d’aggraver le score. À la 20e minute, les Nîmois tentent grâce à Ferhat de recoller au score mais butent sur Laffont le portier nantais.

25e minute Loïck Landre commet une faute dans la surface en fauchant Fabio, il écope d’un jaune, et l’arbitre, M. Hakim Ben El Hadj siffle un pénalty. Louza le tire en prenant Reynet à contre-pied sur sa gauche et vient faire le break avant la mi-temps.

À l’image de Denkey et Phillopoteaux, les attaquants nîmois, essayent de trouver la faille devant le but Laffont, mais son homologue nîmois lui aussi s’illustre. La mi-temps est sifflée sur le score de 2 à 0 à l’avantage des joueurs locaux.

 

Une seconde mi-temps frustrante

Dès le retour des vestiaires Louzza prend un carton jaune sur une faute sur Lucas Deaux par derrière. La VAR intervient et le jaune se transforme en rouge, les Nantais se retrouvent à 10 à la 52e. Les Nîmois poussent et ça fini enfin par payer. À la 56e, Ferhat réduit le score sur une magnifique frappe qui touche la barre transversale et rentre après une très belle action qui part de la droite pour rentrer vers le centre.

Les Nîmois s’accrochent coûte que coûte. Le capitaine Renaud Ripart provoque l’exclusion de Fabio qui reçoit son deuxième carton jaune suite à un tacle très en retard par derrière. Les joueurs du FC Nantes se retrouvent donc à jouer à 9 contre 11 avec l’avantage d’un but à défendre.

Duljevic et Denkey tenteront encore et encore mais la muraille Laffont ne cédera pas, et la fin du match se termine sur le score de 2-1.

Le Nîmes Olympique rentre bredouille, les Canaris ont volé dans les plumes des Crocodiles nîmois. En espérant que la troisième journée sera différente contre le Stade Rennais qui viendra défier les Nîmois sur leur terre le samedi 13 Septembre à 15 heures au Stade des Costières.

Forza Nîmes !



Catégories :Sports

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :