Nîmes Olympique : « Quatre à la suite »

D’avis de supporters, depuis les années 70 jamais Nîmes n’avait enchaîné quatre victoires à la suite.

12500 personnes étaient présentes dans le stade des costières pour la réception d’Angers.

Début de match difficile mais très vite pris en main par les crocodiles nîmois.

La deuxième période sera plus intense, un gros choc ayant mis KO le joueur nîmois Zinedine Ferhat qui sera obligé de quitter le terrain inconscient sur une civière remplacé par Moussa Koné. Le joueur du SCO d’Angers responsable de la faute écopera d’un carton rouge.

Quelques minutes après son entrée le nouvel attaquant nîmois ouvrira le score et permettra de prendre de nouveau les trois points et de sortir de la zone de relégation. Deux matches, deux buts, il ne pouvait pas mieux rêver comme début dans sa nouvelle équipe.

En ce début d’année, le Nîmes Olympique offre à ses supporters ce qu’ils ont appelé une « Nîmontada ».

Le retour de trois anciens du Nîmes Olympique

Sada Thioub (titulaire), Antonin Bibochon et Rachid Alioui (tous les deux remplaçants) ont pu fouler à nouveau la pelouse du stade des Costières depuis leur départ lors du mercato estival. Les supporters des Crocos ne les ont pas oubliés et les ont salués pour leur retour n’oubliant tout de même pas que cette fois-ci, ils jouaient pour le camp adverse.

Le retour des blessés

Après Anthony Briançon qui avait effectué son retour dans le groupe à Nice et qui était même rentré à quinze minutes de la fin du match, ce fût au tour d’une autre figure emblématique du club de revenir de blessure. Renaud Ripart, est rentré sur la pelouse du stade des Costières à la 65e minute. De quoi réjouir le coach Bernard Blanquart, qui voit progressivement l’infirmerie se vider, lui laissant la possibilité de mettre en place la tactique souhaitée avec un groupe étoffé.

Une « quinte flush » est-elle possible ?

Les supporters en rêvent et les joueurs aussi ; ramener une victoire du Stade Rennais lors de leur déplacement de dimanche prochain, surtout qu’ils ont une revanche à prendre face à ce même adversaire. En effet les Rennais étaient venus en match en retard, prendre les trois points à Nîmes. Un match resté dans les mémoires puisque c’est à cette occasion que les Crocos perdirent sur blessure leur capitaine Anthony Briançon et leur attaquant Renaud Ripart.

Les Rennais à cette occasion n’avaient pas fait forte impression sur le terrain et la dynamique de victoire est clairement du côté des Nîmois.

De plus, il faut continuer à engranger les points pour s’éloigner un peu plus de la zone rouge, avant de s’offrir un derby méditerranéen avec nos cousins marseillais à domicile.

Tous les supporters sont derrière le Nîmes Olympique, « Impossible n’est pas nîmois ».



Catégories :Sports

Tags:, ,

2 réponses

  1. Les quatre victoires consécutives concernaient la première division, mais effectivement votre remarque est juste lors de leur « remontada » en ligue 2.

  2. Ils avaient enchaîné également 4 victoires consécutives lors de la saison 2015/2016 en ligue 2 pour la « remontada » à la nîmoise après les – 8 pts de sanction !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :