« Macron m’a tuer » : Entre sérieux et humour, un livre qui relate la première année des Gilets jaunes

Publicités

Le mouvement des Gilets jaunes fête son premier anniversaire les 16 et 17 novembre. Il s’agit sous la cinquième République, de la plus longue contestation sociale depuis son instauration en 1958 par le Général de Gaulle. Et ce n’est pas fini ! La précarité dans laquelle se retrouvent de nombreux citoyens, les annonces faites par le Gouvernement sur les retraites ainsi que la révolte des étudiants avec le #LaPrecariteTue, signifient que la contestation sociale n’est pas près de s’arrêter et reprend même de l’ampleur. Mais comment résumer un an de luttes, de revendications, de colère, de désarroi pour une révolte qui quoi qu’il arrive restera dans les annales de l’Histoire de France ?

Maxence Granger, qui vit à Nantes, est diplomé des beaux-arts de Lyon. Il travaille dans le bâtiment le jour, et pour différents organes de presse la nuit. Il a donc décidé de résumer le mouvement des Gilets jaunes, depuis donc le 17 novembre 2018, jusqu’à la rentrée sociale du mois de septembre, sous trois prismes.

Sans parti pris, il a construit son livre avec « trois niveaux de lecture ». Un texte synthétique résumant à des dates clés, les événements qui ont eu lieu. Chaque écrit a été rédigé au moment des faits, à chaud, à la façon d’un journal. Il a décidé ensuite de prendre des extraits de déclaration, d’analyse ou d’informations dans les médias, parfois sujettes à différentes interprétations. Enfin pour résumer le tout, et pour apporter un peu d’humour, il a ajouté des dessins qui ne prennent pas parti et font rire des travers de tous les participants (manifestants, médias, police, gouvernement…). 60 % des dessins sont des reprises de publications parues sur Facebook, le reste est inédit.

Comme il le déclare : « Rions-en puisqu’il serait dommage d’en pleurer ! ».

Un livre à découvrir pour se remémorer cette première année des Gilets jaunes.

« Macron m’a tuer, petite chronique d’une année mouvementée 2018-2019 », 64 pages aux éditions 21g, disponible depuis le 8 novembre.



Catégories :Culture, Société

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :