Lycéens et citoyens marchent à nouveau pour le climat vendredi et samedi prochain

Publicités

Depuis plus d’un an, les « jeunes » et les collectifs citoyens organisent régulièrement des marches pour le climat ou plus précisément des marches contre l’inaction climatique du Gouvernement. Avec 45,9 degrés au compteur, le Gard a enregistré au mois de juin son plus fort record de chaleur jamais atteint. Ces vagues de chaleur et sécheresse extrêmes de plus en plus récurrentes alertent les citoyens qui refusent le cataclysme annoncé. La cité des Antonins n’est pas en reste puisque deux marches sont organisées vendredi et samedi.

Ce sont les lycéens par le biais de l’UNL qui ouvriront le bal avec à Nîmes, le vendredi 29 novembre une « grève mondiale de la jeunesse pour le futur »
Le rendez-vous est donné 12 heures sur l’Esplanade puis à 13 heures pour le départ de la manifestation.

Avec des slogans très engagés « Jeunes levons-nous ! Allons défendre notre futur que nos dirigeants sont en train de détruire ! », la jeunesse souhaite faire comprendre que c’est elle qui va souffrir demain de l’inaction climatique d’aujourd’hui.

Et de rajouter « L’urgence climatique est démontrée par beaucoup de scientifiques mais les dirigeants de ce monde capitaliste ne veulent pas l’entendre, nous allons nous faire entendre nous et pleins d’autres jeunes partout dans le monde !
Stop aux patrons verts ! Stop aux fausses promesses ! »

Le ton est donné, la prise de conscience chez ces lycéens est réelle ; citoyens à part entière futurs électeurs demain, les discours ne pourront plus rester lettres mortes.

Le lendemain place aux collectifs et à la population

Le rendez-vous est fixé de nouveau sur l’esplanade Charles de Gaulle à 14 h 30.

Avant le départ de la Marche, Cisco & Cie offriront un moment de poésie engagée chantée !

Au programme de la Marche organisée par Citoyens pour le Climat et Nîmes en Transition est prévu dans un premier temps, un arrêt devant la Mairie de Nîmes pour rappeler que les solutions locales sont indispensables dans la lutte contre le réchauffement climatique et parce que Nîmes est déjà la ville la plus chaude de France et qu’elle doit s’adapter au plus vite au réchauffement climatique qui ne fait que commencer.

Puis devant la Préfecture un « DIE IN » géant pendant que retentit l’alarme climatique pour dénoncer la très grande insuffisance des politiques publiques mises en place pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique et rappeler qu’à ce jour la France ne respecte toujours pas ses engagements internationaux en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

Durant le trajet et afin de rendre festif le moment, les manifestants seront accompagnés pendant le trajet par les batucadas Sambakalao et Batucad’lib

Un appel à partager cet événement

Chacun à son échelle peut promouvoir cette nouvelle marche.

Les organisateurs proposent des pistes afin de rallier cette cause, en partageant cet événement, en mobilisant autour de soi, afin d’être samedi le plus nombreux possible.

Envoyer des SMS ou des messages par Messenger ou WhatsApp avec le visuel et en proposant à ses amis, sa famille de venir ; d’imprimer l’affiche et la poser dans sa boulangerie, devant l’école de ses enfants, dans sa salle de sport, à son travail.

Mobiliser le plus possible car comme les soulignent les collectifs « il n’y a pas de planète de secours, parce qu’il est encore temps d’agir, à l’occasion de l’ouverture de la COP 25 et au lendemain de la nouvelle grève mondiale de Jeunes pour le Climat, on vous donne rendez-vous à Nîmes ! »

Bonne marche !

 

 



Catégories :Gard

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :