Les Crocos Nîmois démarrent le nouveau championnat sur les chapeaux de roue

Nos crocodiles avaient faim pour cette première journée de Ligue 1 Uber Eats au Stade des Costières contre le Stade Brestois. Il faut dire qu’avant l’interruption et l’arrêt du championnat, la saison dernière, ils étaient campés à une 18e place, synonyme de barragiste. Et heureusement pour eux comme pour les supporters, dans ce cas précis, le règlement de la Ligue de Football Professionnel (LFP) prévoit deux descentes de Ligue 1 et deux montées de Ligue 2, ce qui leur a sauvé leur place dans l’élite française.

Alors certes en cette nouvelle année de championnat, on oublie le passé, le contexte n’est plus le même, avec un nouvel entraineur sur le banc et des arrivées et des départs dans l’effectif. Qui plus est même à l’intérieur du stade, le nombre de places pour les supporters est limité. 2026 spectateurs avaient plus prendre place dans les travées du Stade des Costières pour le lancement de la nouvelle saison. Comment allait se comporter l’équipe, cela nous allions le découvrir très rapidement.

La composition du nouvel entraineur Jérôme Arpinon mise en place était un 4-2-3-1 avec comme nouvelles recrues en titulaire, Baptiste Reynet dans les cages, Birger Merling, le Norvégien, au poste de latéral gauche, et Adrian Andres Cubas, l’Argentin venant de Pescara en Serie B italienne, au poste de milieu gauche. En attaque, pour cause d’indisponibilité liée à une infection par le Covid-19, Nolan Roux laissait sa place au jeune Kevin Ahoueke Denkey. À noter également l’absence du capitaine habituel, Anthony Briançon lui aussi touché par le Coronavirus.

Une entame de match idéal

Dès la 7e minute, sur un corner, Loïck Landre, le défenseur central, venait déposer un coup de boule sur le poteau du gardien brestois. Puis, une minute plus tard, Lucas Deaux, depuis le centre du terrain envoie une transversale vers son latéral gauche qui était monté aux avants poste, sans se poser de question, il centra immédiatement pour Denkey qui reprenait au point de penalty, ce caviar de son partenaire, pour loger la balle d’une reprise de volée du pied gauche dans la lucarne de Larsonneur, le gardien brestois.

Décidemment le Norvégien Merling voulait marquer les esprits lors de ce premier match, en plus de proposer régulièrement des solutions offensives sur son côté gauche, délivré une passe décisive, il se retrouva à la conclusion d’une action initiée par Romain Philippoteaux qui trouvait son nouveau partenaire dans la surface adverse. Le latéral de Nîmes, prenait le temps de contrôler et de placer une lourde frappe sous la barre. Les crocodiles nîmois se détachaient au score.

En seconde période, les joueurs locaux parachevaient leur oeuvre

Avec la forte chaleur qui régnait sur le stade (près de 30° au coup d’envoi), les coachs qui ont désormais la possibilité d’effectuer cinq changements, procédaient à des changements à l’heure de jeu. Ainsi pour les Nîmois, Lucas Deaux qui se trouvait sous la menace d’un second carton jaune, était remplacé par Lamine Fomba et Yassine Benrahou par Moussa Koné. 

Et après Birger Merling qui s’était illustré plus tôt dans le match avec une passe décisive et un but, ce fût au tour de Romain Philippoteaux de l’imiter. Après un excellent travail de Zinedine Ferhat qui remarqua que la défense brestoise était désorganisée, lançait dans la profondeur Moussa Koné qui après avoir fixé la défense, décalait Romain Philippoteaux qui conclut d’une frappe enroulée du pied droit à la 69e.

Brest se retrouve à dix

À la 77e, le défenseur brestois Brendan Chardonnet recevait un carton rouge, après vérification par la VAR, pour un tacle trop appuyé sur Moussa Koné. Il était temps ensuite à la 79e minute de faire souffler l’un des héros du match, Birger Merling, qui se plaignait de crampes après tous les efforts fournis et qui sortait sous les applaudissements des supporters, de ses coéquipiers et du staff pour son match très réussi.

Pour sceller le score, les crocodiles nîmois marquaient un quatrième but par Moussa Koné à la 84e minute, après une excellente passe en profondeur de Zinedine Ferhat pour son camarade de jeu qui d’une belle frappe croisée, scellé le score du match.

Nîmes lance idéalement sa saison avec ce large succès à domicile. Précise en attaque et réaliste, l’équipe du nouveau coach Jérôme Arpinon a rassuré les supporters. L’équipe de la cité des Antonins se retrouve à l’issue de cette première journée en tête de la Ligue 1 Uber Eats (pourvu que cela dure le plus longtemps possible). Prochain match, dimanche 30 août sur le terrain du FC Nantes.

Forza Nîmes !



Catégories :Sports

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :