La BD « Les Mentors » : Un thriller fantastique sur le vol de bébés par une organisation mystérieuse au moment de l’accouchement

Des enfants enlevés à leurs mères au moment de l’accouchement par une société secrète prête à tout pour ne laisser aucune trace de son passage. Deux femmes aux parcours atypiques qui se rencontrent, se découvrent et se font mutuellement confiance. Une chasse à l’Homme, en l’occurrence une jeune femme. Une grossesse mystique. Voilà résumé en quelques phrases les moments forts de ce thriller fantastique captivant que nous livre le scénariste Zidrou et le dessinateur Porcel.

Un début tonitruant et une rencontre de deux jeunes femmes que tout oppose

La bande dessinée « Les Mentors – Tome 1 : Ana » commence dans une maternité de Barcelone dans laquelle Ana se prépare à mettre au monde son bébé. Un commando surarmé débarque dans la salle, massacre le personnel médical et met au monde l’enfant en pratiquant une césarienne agressive et en remplaçant l’enfant par une bombe.

Vingt ans plus tard, Ana a survécu mystérieusement à ce jour dramatique et depuis elle n’a qu’une seule obsession, retrouver son enfant volé. Un jour, elle croise par hasard une jeune femme qui fuit ses proxénètes. Joyce, une jolie rousse d’origine irlandaise, plutôt méfiante, va croire en l’histoire d’Ana et décider de l’aider à retrouver son bébé, c’est à ce moment-là que le destin des deux femmes bascule.

Zidrou, un scénariste aux multiples facettes

Zidrou qui est le scénariste entre autres de l’élève Ducobu et du personnage Tamara qui sont donc des personnages humoristiques, change de registre. Après avoir écrit « Les brûlures » paru aux éditions Grand Angle, il continue son exploration dans l’univers du fantastique et du mystique mais toujours dans un souci de mettre en avant des rôles féminins forts. Zidrou aime particulièrement rester fidèle aux personnages qu’il crée et fait en sorte que ces scénarios soient profondément humains même si le registre dans lequel il évolue, peut surprendre le lecteur.

L’idée de Zidrou, de traiter un tel sujet, lui vient de son enfance, lorsqu’un jour, il croisa par hasard une femme qui parlait à une poupée dans un landau. Qui était cette femme ? Pourquoi faisait-elle cela ? Mystère ! Zidrou décide, une fois devenu adulte d’en faire une histoire.

Un scénario captivant et des dessins représentant parfaitement l’émotion et la personnalité des personnages

L’histoire est très bien ficelée et le montage des planches, ressemble à celui d’un storyboard cinématographique. Chaque plan est particulièrement bien travaillé jusqu’à la dernière image de la bande dessinée.

Porcel, le dessinateur, a particulièrement travaillé sur les couleurs, les effets de zoom sur les émotions des personnages, sur leurs actions et tout cela fonctionne parfaitement. Le scénariste et le dessinateur, qui ont déjà collaboré sur d’autres ouvrages, sont en parfaite symbiose dans ce volume.

Que réserve le tome 2 ?

Zidrou a déjà en tête de développer plus particulièrement l’aspect biblique de la grossesse d’Ana, repoussant toujours plus loin, le côté fantastique du scénario. Pour le reste, son imagination et sa créativité le guideront pour clore cette histoire.

La bande dessinée « Les Mentors – Tome 1 : Ana » est disponible depuis le 24 avril aux éditions Grand Angle et comprend 48 pages.

Vous retrouverez dans le petit Gardois, au mois de janvier, la chronique du Tome 2 de cette aventure captivante.



Catégories :BD

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :