Julien Doré : un artiste atypique

Au petit Gardois, nous aimons mettre en avant des artistes locaux, peintre, musicien, sculpteur… pour les faire connaître au grand public. Pour Julien Doré, pas la peine de le présenter tant il est connu au niveau national.

Cependant son parcours atypique et sa façon d’interpréter la musique, de la faire vivre, mérite que l’on se penche sur son parcours. Né à Alès, le 7 juillet 1982, il fait toute ses études secondaires au lycée Louis Feuillade à Lunel. Une fois le baccalauréat en poche il intègre l’école supérieure des Beaux-arts à Nîmes.

En 2002, il fonde un premier groupe, Dig Up Elvis. Le groupe joue dans les bars de Nîmes. En 2006, il fonde un second groupe, The Jean d’Ormesson Disco Suicide, dont le but est de reprendre des standards des musiques Disco ou des tubes de la variété française en changeant le tempo de la mélodie.

C’est dans le but de faire découvrir son groupe, qu’il s’inscrit à l’émission Nouvelle Star en 2007. Il remporte le premier prix et s’ouvre alors devant lui une carrière solo.

Le 16 juin 2008, sort son premier album solo, Ersatz. Le succès est au rendez-vous, avec plus de 100 000 ventes et un disque d’or à la clé.

En 2009, il remporte une Victoire de la musique dans la catégorie album révélation et vidéo-clip. Il faut dire qu’ayant fait des études artistiques, Julien Doré, co-réalise la plupart de ses clips, chose plutôt rare dans ce métier.

Suivront ensuite quatre autres albums, Bichon (2011), Løve (2013), & (2016) et Vous & moi (2018). En 2015, il est sacré artiste masculin de l’année aux Victoires de la musique.

Très attaché au département du Gard, aux Cévennes et à la Camargue, c’est un digne représentant pour notre territoire.

Après deux ans d’absence, en 2020, il sort son nouveau single La fièvre dédié au réchauffement climatique. Julien Doré souhaite alerter ses fans sur le danger réel qui menace notre planète. Il avait déjà pris part pour une autre cause écologique en 2010, en affirmant être devenu végétarien notamment à cause de la condition animale dans l’élevage intensif.

Son dernier clip a été tourné en Camargue, ne boudons pas notre plaisir en regardant cette vidéo qu’il a une nouvelle fois co-réalisé et en se délectant de ses paroles qui fait de ce chanteur, un artiste à part dans la variété française.



Catégories :Culture

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :