« Ils lâchent rien ! »

Exceptionnel, monumental, peu de superlatifs ont résisté au cortège de cet après-midi à Nîmes.

Près de 20 000 personnes, 22 000 selon la CGT et 6000 selon la police ont défilé des Jardins de la Fontaine, jusqu’à la Préfecture en passant par le Jaurès. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le cortège était interminable.

Si le 5 décembre avait déjà été considéré comme une très forte mobilisation, aujourd’hui semble avoir battu tous les records.

 

Une unité syndicale et interprofessionnelle

Enseignants, cheminots, pompiers, fonction publique territoriale, soignants, gilets jaunes, employés du Tertiaire, de nombreux corps de métiers se sont entremêlés pour contrer la réforme des retraites.

La manifestation s’est déroulée dans le calme le plus absolu, des fois silencieuse, des fois beaucoup plus bruyante chez les enseignants par exemple, qui, imaginatifs avaient inventé un hakka, et des chants.

Une réforme systémique, floue, mal vendue par le gouvernement

Age pivot, fusion des statuts entre public/privé, pénibilité non prise en compte, le niveau de défiance envers ce projet de Loi est phénoménal.

Au niveau national, les négociations reprendront demain, mais il y a fort à parier que la sortie de crise est encore très lointaines. Au treizième jour de grève, 60 % des sondés, conserve de la sympathie pour le mouvement de grève.

 



Catégories :Gard, Société

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :