Élections municipales : Autour de Nîmes, 38 communes.

Les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 vont conduire à l’élection des 39 maires de l’agglomération nîmoise et des conseillers communautaires de Nîmes Métropole. La commune, premier échelon de notre système institutionnel, va être confrontée aux grands défis de 2020-2026. Tous les candidats mettent en avant la concertation, la participation citoyenne, l’écologie, la solidarité, le développement économique, le logement, une évolution démographique importante, les transports… Autant de sujets où l’échelon communal, même s’il n’est pas le seul, a un rôle essentiel à jouer. Comment bien discerner les programmes et les équipes, comment les prétendants au devenir de la commune comptent s’investir pour leur territoire, quelles idées ont-ils pour faire prévaloir le bien commun. Pour comprendre les projets proposés à leurs électeurs, Le Petit Gardois est allé à la rencontre de quelques équipes candidates

Marguerittes et Bouillargues ouvrent les rencontres

Pour ouvrir ces entretiens, nous avons rencontré Denis Bruyère, premier adjoint au maire de Marguerittes, Maurice Gaillard maire de Bouillargues et Rémi Nicolas conseiller municipal d’opposition de Marguerittes.

 

 

 

Marguerittes : 4 listes pour la troisième commune de l’agglomération nîmoise

Avec presque 9 000 habitants 4 listes briguent les bulletins des électeurs de la commune. Le Maire actuel, William Portal élu depuis 30 ans sollicite un nouveau mandat (« Marguerittes notre ville »), Denis Bruyère premier adjoint (« Marguerittes avant tout ») et Stéphane Guillemin conseiller municipal (« Le Nouvel élan pour Marguerittes »). Ces trois élus ont siégé dans le même groupe durant la dernière mandature municipale. À ces listes s’ajoute celle de Rémi Nicolas conseiller municipal d’opposition (« Nous, c’est Marguerittes »).

Denis Bruyère : William Portal lui avait promis…

Le Petit Gardois : Qu’est-ce qui vous a décidé de présenter une liste contre le maire sortant ?

« En 2014 Monsieur Portal m’a demandé de poursuivre la mandature en me promettant son soutien comme prochain maire de la commune car il avait déclaré vouloir arrêter. En 2016, avec son accord j’ai confirmé et demandé aux élus actuels de travailler dans cet objectif en nous retrouvant dans l’association Marguerittes 2020 et nous nous sommes mis au travail. »

LPG : Pourquoi Monsieur Portal présente-t-il alors une liste. Comment l’expliquez-vous ?

« Stéphane Guillemin qui est conseillé municipal et qui comme moi fait partie de la majorité a fait part au Maire de son intention de se présenter aussi au scrutin de mars 2020. Le maire au lieu de lui dire qu’il me soutenait, a décidé de ne plus soutenir personne et a déclaré : « puisque vous n’êtes pas capables de vous entendre, je me présente ». C’est ce que j’appelle « diviser pour mieux régner ». William Portal ne soutient plus personne puisqu’il veut à tout prix effectuer un dernier tour après presque 30 ans de mandature. »

LPG : Vous ne craignez pas qu’on vous reproche la même chose sur la durée de votre mandat vous qui accompagnez M. Portal depuis le début ?

« Je suis élu depuis autant de temps que le maire actuel, donc depuis 1984. J’ai ensuite gravi les échelons. J’ai commencé à la place de 15e jusqu’à 1er adjoint depuis deux mandats. J’ai géré pendant 29 ans les finances de la commune en ayant comme objectif d’en diminuer l’endettement et j’y suis parvenu. Quand on est premier adjoint et au vu du dernier mandat que j’ai vécu… et que je souhaiterais oublier… je peux prétendre essayer de faire autre chose, d’autant que j’ai une expérience d’élu, et une forte connaissance du terrain. De plus j’ai l’appui des 8 colistiers de la majorité actuelle qui me suivent depuis le début. »

LPG : Vous êtes quand même porteur du même bilan que le maire ?

« Je ne suis absolument pas porteur du bilan de ce mandat. Depuis deux ans le maire a décidé, sans me retirer ma délégation, d’établir une sorte « d’omerta », en demandant par exemple à l’administration communale de ne plus autoriser l’envoi de courriers signés de mon nom en tant que premier adjoint. »

LPG : Dans votre profession de foi vous parlez de concertation citoyenne. Comment la traduisez-vous ?

« C’est très important. Nous l’avons vécu pendant ce mandat. Nous avons eu un gros programme sur la plaine de Peyrouse[1]. Sur demande d’une partie des habitants qui se posaient des questions sur ce projet, nous avons, les 8 colistiers de l’association Marguerittes 2020 et moi-même demandé au Maire de remettre le projet à plat et de le réexaminer. Il ne fallait pas construire car cela engendrait des problèmes de circulation, de proximité avec l’école, etc. Le maire voulait à tout prix réaliser ce projet. Les 9 élus de l’association avons été jusqu’à menacer de voter contre si ce projet était accepté en l’état. Devant une telle pression, William Portal a décidé de le retirer. »

LPG : Concernant l’aménagement des terrains agricoles, vous avez une position différente de celle de Rémi Nicolas ?

« Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune est accepté. La concertation autour des terrains agricoles a été réalisée. La commune a décidé de construire sur des terrains non inondables. Notre plaine comporte 1 264 hectares sur lesquels nous ne prendrons que 30 hectares de l’autre côté de la voie ferrée. Ces 30 hectares doivent être construits en plus de 10 ans sur les normes d’un éco quartier. Cette solution semble pour nous la bonne d’autant que la Région veut remettre en place le fonctionnement de la gare, ce qui va nous obliger à construire des parkings pour les voitures et les vélos, faciliter l’accès des cars, et plus globalement gérer la circulation que cela va engendrer. Rémi Nicolas lui veut construire à l’intérieur de la commune. D’autre part, nous avons déjà prévu un parking relais pour l’arrivée de la ligne T2 et un retour des bus. »

LPG : des logements y compris des logements sociaux ?

« Dans le cadre du PLH[2] (Plan Local d’Habitation) ce qu’a fait Nîmes Métropole pour la commune est très intéressant, dans la mesure où la construction de logements sociaux a été répartie sur l’ensemble des communes de la métropole et pas seulement sur les communes ayant une population de 3 500 habitants et plus. En conséquence, toutes les communes de l’agglomération nîmoise participent à cet effort social et cela diminue d’autant les logements sur notre territoire. »

LPG : Concernant le culturel et la vie associative…

« Nous avons presque 90 associations sur la commune. Le milieu associatif est très présent, ce qui permet le bien vivre sur Marguerittes, et évite ainsi à la commune d’être une commune dortoir. Nous avons beaucoup de demandes de salles pour les activités, ce qui traduit une dynamique associative. On nous a reproché de ne pas avoir construit une piste d’athlétisme que nous avions promis. Cependant nous avons été obligés de faire des choix en privilégiant celui de la cuisine centrale qui s’avérait indispensable. Les associations sont bien représentées sur notre liste. »

LPG : Qu’est-ce qui vous différencie des autres listes ?

« Nous nous positionnons sans étiquette, le goudron n’est ni de gauche ni de droite. Nous sommes une liste remaniée avec de nouveaux candidats, des jeunes porteurs d’idées nouvelles. La jeunesse est vecteur de changement. Toutes nos délégations se feront par binôme, un adjoint et un conseiller municipal. Gérer une commune on peut le faire avec les tripes, quand on veut que sa commune progresse, Il y a 4 listes en lice sur la commune, je souhaite que les électeurs n’attendent pas le deuxième tour pour se décider et qu’ils votent massivement pour nous au premier tour. »

[1] Le projet prévoyait 141 logements, 46 maisons individuelles groupées, 40 logements en R +1 (locatif aidé) et le reste en R +2 (primo accession)

[2] Le plan Local d’habitation de Nîmes Métropole est consultable ICI



Catégories :Gard, Politique

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :