Ecrire c’est résister

Les slogans vus tout au long de la manifestation du 5 décembre à Nîmes sont l’expression d’une colère étouffée, comme un cri placardé sur un morceau de carton, une blouse, un gilet jaune ou une pancarte portée à bout de bras.

Ils étaient nombreux dans le cortège à s’exprimer soit en reprenant des slogans déjà usités dans les manifestations soit en détournant la petite phrase originale. L’origine du mot slogan vient d’un vieux mot écossais qui signifie « cri de guerre » et qui servait à rassembler, à définir l’identité de ceux qui partaient au combat. Le 5 décembre les « combattants pacifiques » ont fait preuve d’originalité et de créativité en arborant des slogans souvent humoristiques. Mais l’humour n’est-il pas le moyen de faire passer le sérieux des enjeux et de délivrer le message suivant : « ON EST LA »

La parole est dans la rue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Catégories :Gard, National, Société

Tags:,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :