[Communiqué de Presse] Les anciens colistiers de Daniel Richard s’expriment après son ralliement avec Yvan Lachaud

Suite à l’accord entre Yvan Lachaud et Daniel Richard, une partie des anciens colistiers de la liste « Une ville nommée Désir » a tenu à s’exprimer sur ce qu’ils considèrent comme une trahison.

 

 

Une trahison s’est nouée à Nîmes avec un accord contre nature entre Messieurs Lachaud et Richard.

 

Pourtant une convention avait été signée entre Daniel Richard et nos organisations stipulant « Il n’y aura aucune alliance de second tour avec une liste En Marche ou assimilée, de droite ou RN ».

 

Cet accord Lachaud-Richard fait de Nîmes une ville nommée trahison.
Pour nous, la parole donnée a une valeur, une signature aussi.

 

 

Comment un homme qui a défendu au premier tour un programme écologiste de gauche peut-il au second tour s’allier avec un homme politique de droite soutenu par En Marche ?

 

Comment pourra fonctionner ce mariage de la carpe et du lapin ?

 

Comment pourraient-ils se mettre d’accord sur le deuxième four de l’incinérateur, le projet Magna Porta, la DSP de l’eau, le bétonnage des zones agricoles…

 

Nous voyons, aujourd’hui, un homme seul se comporter comme un lâche, mentant aux chefs de file politiques de sa liste et incapable de parler à ses colistières et colistiers.

 

Comment pourra-t-il assumer une telle duplicité, une telle malhonnêteté devant les nîmoises et les nîmois ?

 

Nos organisations politiques dénoncent cette fusion de liste à laquelle ils ne participeront évidement pas et continuerons à défendre et à porter les valeurs de la gauche et de l’écologie.

 

Signataires :

EELV
Parti Socialiste
La France insoumise
Gauche Républicaine et Socialiste
Parti Radical de Gauche
Mouvement des Citoyens
Magna Nîmes
Nîmes Simplement
Catherine Bernié-Boissard
Franck Médina

 

N.D.L.R. : Seule la tête de liste d’une liste engagée au second tour des Municipales peut nouer des alliances avec d’autres listes sans en avertir ses colistiers.



Catégories :Gard, Politique

Tags:,

2 réponses

  1. Que ne ferait on pas pour servir sa ville, ou département, ou pays ? Tout est trahison en politique, le seul but est d’obtenir la PUISSANCE, presque synonyme de jouissance.
    Victor Hugo, dans « La légende de la nonne » a écrit: on voit des biches qui convolent avec des sangliers…
    Eh bien, ici, nous y sommes et ceci existe depuis le début de l’humanité, alors, Nimes, hein ? Simple anecdote.

  2. Si l’on en crois les déclarations de Mr Richard, ce sont justement ces mêmes colistiers qui aujourd’hui poussent des cries d’Orfraie qui, les premiers ont trahi la confiance de leur tête de liste en allant délibérément contre les consignes de ne pas engager de tractations en sous-mains avec la liste Bouget /Menu.
    SI c’est vrai, alors ils sont mal placés pour l’attaquer sur le terrain de la loyauté.
    SI c’est vrai !
    Ce qui est sûr en revanche c’est que le devoir de loyauté envers les électeurs est bafoué par les 2 camps il me semble.
    Donc, tous devraient jouer profil bas. Mais l’on voit bien que ce qui se joue depuis quelque jours, ce sont les sièges au conseils municipal, pas la défense de l’écologie… étonnamment absente de leurs déclarations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :