[Communiqué de Presse] 1er mai 2020, confiné.e.s mais mobilisé.e.s

À LA FENÊTRE OU AU BALCON, les droits des travailleurs nous défendons !

Le muguet et l’églantine font cause commune.
Loin de la banaliser, la crise sanitaire donne un relief particulier à la journée de lutte pour les droits des travailleurs.

Le confinement ne doit pas museler le débat démocratique, comme le voudraient le président de la République et l’autocrate maire de Nîmes.

C’est pendant la Résistance qu’ont été imaginés les « Jours heureux » de la Libération.

Sortir du confinement, ce n’est pas travailler 60 h par semaine, oublier les premiers de corvée, abolir le Code du travail, renforcer l’Etat policier. Ce n’est plus ignorer la fraude fiscale et refuser l’impôt juste, ce n’est plus produire en détruisant toujours notre environnement et rejeter l’idée d’économie circulaire comme le souhaitent la Droite: LREM, LR, UDI et MEDEF.

Sortir du confinement c’est entendre les volontés des citoyens dont le mieux-vivre est la priorité en travaillant mieux pour consommer selon nos besoins réels.

En ce 1er Mai, construisons ensemble un nouveau pacte économique, environnemental, social et démocratique.

Signataires :

Sibylle Jannekeyn, Patrick Forest, Europe Ecologie Les Verts-Nimes,

Sébastien Saguer référent de Gauche Républicaine et Socialiste,

Karine Voinchet, Pierre Leufflen, La France Insoumise-Nimes,

Christophe Gache secrétaire départemental du Mouvement des Citoyens,

Christine Marlière, Monique Novaretti (Conseillère Régionale), Parti Radical de Gauche,

Jérome Puech, Michèle Faury, Parti Socialiste,

Catherine Bernié Boissard, conseillère municipale et communautaire

Alain Fabre-Pujol, ancien Député, conseiller municipal et communautaire.



Catégories :Politique

Tags:,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :