Un jeune homme arrêté par la compagnie de gendarmerie de Nîmes avoue sa participation active dans les départs des feux de forêt à Sernhac

Un jeune homme, âgé de 20 ans, a été interpellé vendredi par les enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Nîmes après l’aboutissement d’une enquête sur deux départs de feux à Serhnac.

L’homme a avoué avoir participé activement à cette pyromanie.

L’enquête a débuté le 8 juillet dernier vers 16h30, après un départ de feu qui va nécessiter de déployer de gros moyens y compris aériens. Un suspect a rapidement été identifié sans que les enquêteurs puissent l’interpeller à cet instant de la procédure.

Vendredi 15 juillet, un autre feu a débuté dans le même secteur et au même fuseau horaire. Encore une fois des témoins vont apercevoir le suspect rôder à proximité de l’incendie.

Le vice procureur va ordonner aux gendarmes de procéder à l’interpellation de cet homme. Ce dernier a reconnu sa participation.

 

Les suites de la procédure judiciaire

Le parquet ouvrira cet après-midi une information judiciaire pour destruction, dégradation par l’effet d’une substance explosive, d’un incendie ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour la forêt et les bois. Des infractions intervenues dans des conditions de nature à exposer les personnes à un dommage corporel ou à créer un dommage irréversible à l’environnement.

Selon le procureur les faits sont de nature criminelle et relèvent donc de la cour d’Assises. Il a demandé l’incarcération immédiate du suspect compte tenu du trouble grave à l’ordre public et des risques de réitération.



Catégories :Justice

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :