La ville de Nîmes vote la mise en place de la vidéoverbalisation

Par délibération du 2 juillet, la Ville de Nîmes met en place un système de vidéoverbalisation. Les 553 caméras déjà déployées sur l’ensemble du territoire communal à des fins de vidéoprotection pourront désormais être utilisées pour verbaliser les comportements fautifs et dangereux des automobilistes, comme de tous les usagers de la voie publique. La mise en place du dispositif est prévue pour le mois de septembre.

« Le constat de la hausse des comportements tout à la fois dangereux et nuisibles au cadre de vie des Nîmois a conduit la Ville à s’engager dans cette démarche de vidéoverbalisation. L’objectif est de créer une réelle complémentarité pour une plus grande efficacité entre agents de terrains et agents assermentés à l’œuvre sur la vidéoverbalisation », explique Richard Schieven, Adjoint délégué à la Sécurité Publique.

 

Lutte contre les conduites irresponsables et le stationnement anarchique

Le dispositif permettra de lutter contre les nouveaux délits de délinquance routière tels que les rodéos urbains, mais aussi contre les mauvais usages comme le stationnement anarchique. La vidéoverbalisation permettra également de recentrer les effectifs de terrain sur des missions prioritaires de sécurité publique et de prévention de la délinquance, en renforçant la présence de proximité et le contact avec le citoyen.

Ces infractions au Code de la Route ont également des conséquences sur les déplacements des véhicules des services d’urgence et de secours, la qualité des services publics de transport de voyageurs et la collecte des déchets et d’enlèvement des ordures ménagères. Elles affectent leur bon fonctionnement au quotidien, avec de nombreux signalements en ce sens.

 

Une vaste campagne d’information à venir

Afin de prévenir les comportements répréhensibles des usagers sur la voie publique, la Ville prévoit de réaliser une campagne d’information au moment de la mise en place du dispositif, prévue au mois de septembre. En parallèle, comme la loi l’oblige, des panneaux d’affichage seront disposés aux entrées de ville.

 

Le périmètre du dispositif

La vidéoverbalisation couvrira, à partir du mois de septembre, les axes suivants :

  • Boulevard Gambetta ;
  • Quai de la Fontaine sud ;
  • Place Aristide Briand ;
  • Place du Maréchal Foch ;
  • Avenue Franklin Roosevelt (de la place du Maréchal Foch à l’avenue Georges Pompidou) ;
  • Avenue Georges Pompidou ;
  • Rue de Verdun ;
  • Place Séverine ;
  • Avenue Jean Jaurès ;
  • Place des Martyrs de la Résistance ;
  • Boulevard du Sergent Triaire ;
  • Boulevard Natoire ;
  • Avenue du Général Leclerc ;
  • Boulevard Talabot ;
  • Rue Pierre Sémard ;
  • Rue Sully ;
  • Rue Vincent Faïta (de la rue Pierre Sully au boulevard Étienne Saintenac) ;
  • Boulevard Étienne Saintenac.


Catégories :Gard

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :