Nîmes : la Ville préempte un local rue du Général Perrier pour éviter l’implantation d’un établissement de restauration rapide

Publicité

Dans la volonté de maintenir une offre commerciale diversifiée, la Ville a, pour la première fois, usé de son droit de préemption pour acquérir le droit au bail d’un local situé au 18 rue du Général Perrier, qui s’apprêtait à un accueillir une enseigne de fast-food. Elle le revendra à ses conditions à un commerce dit traditionnel.

L’ancien magasin de chaussures, Pink Shoes, n’accueillera finalement pas une franchise de Bagel. Alors que l’établissement de restauration rapide était sur le point de s’implanter au 18 rue du Général Perrier, la Ville a préempté le droit au bail du commerce en question pour un montant de 50.000 €.

« Par cette action, Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, réaffirme sa volonté de développer l’offre de commerces traditionnels de notre centre-ville et de préserver son équilibre et sa qualité. C’est un message fort pour nos commerçants, qui leur prouve que nous sommes à leurs côtés pour faire vivre ensemble le cœur de ville nîmois », explique Valentine Wolber, Adjointe déléguée aux commerces, aux animations commerciales et à la redynamisation du centre-ville.

Une acquisition qui permet en effet à la Ville d’avoir la mainmise sur le profil du prochain commerce implanté dans ce local de 48m2. Sur son site Internet, nimes.fr, elle vient en effet de faire paraître une annonce de vente de droit au bail (50.000 € hors frais), précisant les activités possibles : prêt à porter femmes, hommes, enfants et accessoires, lingerie, ouvrage de dame, bonneterie fine et accessoires, achat et vente d’articles chaussants de sport, chaussures traditionnelles femmes, hommes, enfants et accessoires, vêtements de sport, surwear et accessoires.

« C’est la première fois que la Ville use de son droit de préemption mais elle n’hésitera pas à le refaire pour préserver la qualité des commerces de proximité du centre-ville, et particulièrement sur le secteur de la Maison Carrée, candidate au patrimoine mondial de l’Unesco, et de la rue du Général Perrier », conclut Valentine Wolber.



Catégories :Gard

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :