[EDITO] La fibromyalgie

Publicité

dédié à Béatrice,

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un mal qui est la fibromyalgie. On s’en moque souvent, car c’est un mal invisible, qui paraît anodin mais qui pourtant est une souffrance indescriptible tant physique que psychologique, pour les personnes qui en souffre. Depuis 2017 la fibromyalgie est enfin reconnue comme véritable pathologie par la Sécurité Sociale. Un grand soulagement pour les personnes qui en sont touchées.

 

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

Comment voulez-vous être crédible, lorsque vous allez chez votre médecin et que vous lui dites : Dr j’ai mal partout ? Lorsque votre médecin vous fait passer tous les examens possibles et inimaginables et qu’il ne trouve rien ? Car à ce jour, ce qu’il faut savoir, c’est qu’aucun examen de laboratoire ou radio, scanner et autre IRM ne permettent de poser un diagnostic de fibromyalgie. Pourtant la maladie est bien là, lancinante, vous brûlant de mille feux !

 

Des symptômes nombreux et disparates

Comme dit à maintes reprises, la douleur chronique est le principal symptôme. Au départ, elle est localisée m’expliquait une amie, puis au fil du temps, elle se diffuse pour s’insinuer dans tout le corps tel un serpent qui vous ronge.

Ses régions favorites sont les épaules, la colonne vertébrale, les hanches, les omoplates, le bas du dos. Les muscles sont comme tétanisés, les os sont comme rongés, le corps est parcouru de spasmes, de mini décharges électriques pour certaines personnes, de crampes.

Mais s’il n’y avait que ces douleurs, ce serait presque le Paradis j’oserais dire. Mais non. La vipère touche bien d’autres choses, qui varient d’une personne à une autre, que je m’en vais vous énumérer.

  • sommeil perturbé ou perte du sommeil
  • très grosse fatigue
  • troubles digestifs
  • troubles neurologiques tels que de très fortes migraines par exemple
  • troubles respiratoires
  • troubles visuels
  • hypersensibilité au bruit
  • intolérance au chaud ou au froid
  • besoin d’uriner fréquemment et des mictions douloureuses
  • trouble de la mémoire
  • trouble de l’attention
  • difficulté à se concentrer
  • difficulté d’apprentissage ou d’expression
  • apnée du sommeil

 

Mais certaines personnes peuvent déclencher des pathologies très graves comme des

  • troubles du comportement comme des Troubles Obsessionnels Compulsifs, des crises de panique
  • troubles anxieux graves
  • dépressions
  • syndrome des jambes sans repos
  • syndrome de Gougerot-Sjögren

 

Comment soigne-t-on la fibromyalgie

Pour lutter contre la douleur, il n’y a malheureusement pas 36 solutions, 36 remèdes : les antalgiques et les spécialistes (rhumatologues, neurologues, psychiatres, kinés etc.) qui font du mieux qu’ils peuvent face à cette douleur physique et psychique.

En conclusion, cette maladie n’est pas une mince affaire. Elle est vraiment insidieuse, invasive. Beaucoup de personnes sont en dépression, ne sortent plus de chez elles, ne travaillent plus tant elles sont en souffrance, se sentent incomprises, jugées. Elles sont enchaînées à leur propre corps.



Catégories :Société

Tags:,

1 réponse

  1. je connais, mais il a été difficile de le diagnostiquer, mon médecin me disait que c’était dans la tête, il a fallu que je demande a être hospitaliser pour subir des examens et enfin mettre un nom sur mes souffrances

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :