MAMAmiam 2021 : Mention « très bien » pour un bilan encourageant

Publicité

15 femmes, 2 hommes, 13 validations de compétences acquises pour « Mieux manger et mieux vivre ensemble ». Un projet solidaire abouti, accompagné par la coopérative « Mine de Talents », a permis de révéler les aptitudes culinaires de femmes et d’hommes habitant les quartiers Est et Ouest de Nîmes. Une porte ouverte pour tirer son épingle du jeu et pouvoir vivre de son savoir-faire.

Cette formation se met en place grâce au maillage tissé par la coopérative « Mine de Talents ». « MAMAmiam révélateur de talent culinaire » s’est appuyée sur les forces vives des quartiers. Les associations, telles Paseo ou Feu Vert ont été un relais important auprès des habitants.

Les formateurs de MAMAmiam

Les formatrices

Le champ des possibles s’élargit

Les témoignages sont révélateurs, « j’avais le projet d’ouvrir un snack en famille avec mes enfants, grâce à la formation, j’ai pris confiance en moi pour me lancer » nous dit Loubna. Soumaya a « envie d’aller plus loin dans la formation et souhaite intervenir comme traductrice ». Son témoignage prouve qu’au travers d’une formation « cuisine », sa compétence bilingue s’est révélée essentielle. Elle a joué le rôle d’intermédiaire entre les formateurs et les apprenants et cette fonction l’a confortée dans l’orientation qu’elle souhaite approfondir : celle de traductrice. Louana a « appris des choses techniques, mais maintenant dispose aussi d’un vocabulaire professionnel ». Quant à Delphine elle sait « maintenant maîtriser la chaîne de température et ranger les frigos autrement ».

Autant de signes parmi tant d’autres qui donnent envie à tous les participants de se projeter vers un emploi, une formation plus approfondie, de créer sa petite entreprise de restauration.

 

Des locaux et des partenaires

C’est au Centre social Diderot que s’est déroulée la formation. L’État, la Région, le Département et l’agglomération ont contribué au financement de ce projet. Le contenu de cette session : les dangers en cuisine, appliquer les bonnes pratiques en hygiène, repérer les étapes à risque en les maîtrisant et en assurer la traçabilité. Le projet à moyen terme d’une cuisine professionnelle à l’intérieur même du centre social est en cours. Cette perspective innovante sur le territoire va permettre outre la fabrication de repas et leur livraison, de créer des emplois à la clé ainsi que la possibilité de poursuivre des formations dans des locaux adaptés. .

Mieux manger et mieux vivre ensemble, tel est le slogan de cette formation qui va bien au-delà d’une solution de restauration. Elle met en mouvement des associations, des habitants en transformant leur savoir-faire en compétences professionnelles, en privilégiant les agriculteurs et producteurs locaux tout en préservant l’environnement pour limiter l’impact de notre alimentation sur la planète.

Les laurétas de la formation MAMAmiam

Les lauréats



Catégories :Gard

Tags:, ,

2 réponses

  1. Merci ce bel article qui met à l’honneur des femmes et des hommes, méritant, courageux et volontaires qui ont plongé dans cette première AFEST HACCP et qui pour certains vont poursuivre et à présent se projeter plus avant dans des projets professionnels …

  2. Heureuse d’avoir vu ce projet naitre, se développer. Il va continuer de grandir. Je reste à vos côtés. Bravo à l’équipe de Mine de Talents !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :