Semaine de la citoyenneté : les rencontres nécessaires de la Mission Locale de Nîmes Métropole

Publicité

Entre les élections présidentielles qui se profilent avec les prises de positions « patriotes » de candidats stigmatisant certaines populations et le conflit ukrainien aux portes de l’Europe, la semaine de la citoyenneté tombe à pic. Elle permet par les différents ateliers proposés d’échanger sur la citoyenneté au travers de différentes thématiques où les jeunes de la Mission Locale de Nîmes Métropole sont impliqués tant dans l’organisation que le déroulement de cet évènement.

 

Jeunes et volontaires

Alicia, Lisa, Hicham et Mohamed sont le « fil rouge » de ces rencontres. Inscrits dans différents dispositifs de la Mission Locale, ils ont pris en charge la communication, l’organisation, la diffusion des différents ateliers. Ils ont aussi la responsabilité d’inciter des jeunes à participer en allant à leur rencontre en travaillant en coordination avec les conseillers qui reçoivent quotidiennement tous ceux qui ont besoin d’un accompagnement. L’implication de ces « quatre mousquetaires » est effective et le public venu assister à cet atelier en témoigne.

Les « quatre Mousquetaires » impliqués dans l’organisation.
De gauche à droite : Lisa, Mohamed, Hicham et Alicia

 

Des citoyens à part entière

Ensemble comment ? Vous avez dit communautarisme !! Sujet et atelier oh combien sensible quand on sait la charge négative que connaît ce mot « communautarisme », néologisme apparu dans les années 1980. L’intervention de Nassreddine Rais, psychologue clinicien a permis de donner un éclairage essentiel à ce sujet et d’instaurer un réel échange avec la quarantaine de personnes présentes dans la salle de spectacle du centre Social Simone Veil.

De par son implication et sa compétence dans les groupes de paroles qu’il anime au Mas de Mingue et sur d’autres quartiers de Nîmes, Nassreddine Rais est un praticien de la psychologie interculturelle, science qui étudie les effets psychologiques du contact culturel et qui tente de comprendre ce qui se produit dans le psychisme humain lors de rencontres entre personnes porteuses de cultures différentes. Durant deux heures un dialogue s’est établi sur « les valeurs de la République » sur la « double appartenance », sur « le fait d’appartenir à une communauté en étant ouvert aux autres » sur « les jugements portés » sur les raccourcis qui sont faits pour stigmatiser telle ou telle religion. Autant de thèmes qui ont révélé des « mal être » ou au contraire des témoignages prouvant qu’il est possible « de faire citoyen » et de vivre ensemble, quelque soit son origine, sa couleur de peau, son orientation sexuelle.

Nassreddine Rais

La semaine citoyenne se poursuit jeudi sur les thématiques du Cyber harcèlement, du programme jade et vendredi sur le « parcours citoyen » et « l’accès aux droits ».

Retrouvez le programme complet ICI



Catégories :Gard

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :