Chris Nuez veut rendre accessible sa peinture à tous les foyers

Publicité

Mars 2020, le Covid entre dans nos vies comme un boulet de canon. Si certains sont frappés d’apathie, d’autres en revanche ont besoin de s’exprimer, de « hurler » contre ce repos forcé.

C’est le cas de Chris Nuez, artiste nîmoise, qui éprouve un besoin frénétique de peindre.

S’ensuit des séries comme celles des femmes et des hommes qui ont changé la médecine, des tableaux à l’encre de chine, en peinture acrylique sur la nature, à chaque jour une œuvre.

Parallèlement à cette frénésie artistique, elle crée une page Facebook qui convie les artistes peintre à venir déposer virtuellement leurs œuvres afin de continuer à vendre. Sa page est un succès.

Le déconfinement venu ne met pas fin à son « besoin » de poser ses émotions ses coups de cœur ou coups de gueule, la prolifique Chris travaille les couleurs, les bords de mer entre autres.

 

Des petites robes noires pour sublimer le corps de la femme

L' »artiste caméléon » sait parfaitement travailler à la « manière de » et reprend la célèbre petite robe noire de Guerlain pour la décliner en une série entière en encre de Chine rehaussée de paillettes dorées.

 

Des prix attractifs

Mais Chris c’est aussi l’altruisme, la volonté de faire rentrer la culture dans chaque foyer. La peinture et les autres arts ne se doivent pas être réservées à une élite.

Pour ce faire, elle organise une vente de ses dernières créations à des prix très attractifs via sa page Facebook.

 

Des artistes en souffrance

Les artistes quels qu’ils soient ont plus que souffert ces deux dernières années. Les annulations en cascades des salons, la fermeture des lieux de convivialités (galeries, théâtres, restaurants) ont provoqué un passage à vide que de nombreux artistes ont eu du mal à surmonter.

Les professions profondément marquées ont été obligées de se réinventer et trouver de nouveaux canaux de distribution. Le virtuel a pris une place prépondérante mais ils ne remplaceront jamais la découverte d’une œuvre magnifiée par un cadre, un lieu et par l’explication de l’artiste sur l’histoire de son tableau, de sa sculpture.

Maintenant que le spectre des fermetures semble s’éloigner, The Show Must Go On.



Catégories :Culture

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :