BD « Immortals Fenyx Rising » : plongez au cœur de la mythologie grecque avec L’Odyssée de Fenyx !

Publicité

Les éditions Glénat ont signé un partenariat avec l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft pour mettre en image sur papier des histoires émanant de leurs créations vidéoludiques. Immortals Fenyx Rising est un jeu vidéo sorti en décembre 2020. Le premier tome d’un diptyque inspiré de l’univers du jeu est sorti en février 2021, le second est sorti un an plus tard en février 2022.

Dans le jeu éponyme, l’un des titans, Typhon s’est libéré de ses chaînes. Sa première action est de se venger des dieux qui l’ont emprisonné en les pétrifiant. Seuls Zeus et Prométhée survivent et envoient Fenyx sauver les dieux et affronter Typhon.

 

Immortals Fenyx Rising – Tome 1 : L’Odyssée de Fenyx

Le jour où Tantale invite les dieux olympiens à sa table, Fenyx, elle, n’est pas conviée au banquet. Pourtant l’intrépide guerrière se faufile à travers les couloirs, traquant ombres et recoins du palais… Car le roi des dieux, Zeus, l’a chargée d’une mission : récupérer un objet que l’hôte de la soirée lui aurait dérobé : un chien automate fait d’or, cadeau de son frère Héphaïstos.

Mais cette mission prend vite un tournant étrange et une valeur bien dérisoire, lorsque les invités divins comprennent qu’en guise de repas, Tantale leur a servi la chair de son propre fils, Pelops !

Dégoûtée par autant de vaine folie, Fenyx décide de se rendre jusqu’aux Enfers pour rétablir cette injustice et extraire le jeune homme de son tragique destin. Une noble cause qui l’amènera au-devant de nombreux périls, provoquant sans le vouloir, le courroux d’une divinité qui dans l’ombre, dresse de nombreux obstacles sur sa route.

 

Un récit indépendant de l’œuvre vidéoludique mais qui de surcroît dévoile des mystères que seuls les joueurs ayant terminé le jeu peuvent connaître

Dès les premières pages du tome 1, poux ceux, comme moi, qui n’ont pas terminé le jeu, les auteurs dévoilent le grand mystère autour de la personnalité de Fenyx. Il s’agit selon mon avis, d’un énorme problème scénaristique car évidemment, la lecture de cette bande dessinée gâche le plaisir de continuer à jouer au jeu vidéo. Par contre pour les lecteurs qui n’ont pas l’intention de jouer au jeu ou pour ceux qui l’ont terminé, ce premier volume reprend l’esprit du titre d’Ubisoft. Action, aventure, découverte de la mythologie grecque sous un autre aspect, tout le charme du jeu a été retranscrit à un détail près, la personnalité de Zeus est assez fade.

En effet, le doublage de la voix de Zeus est assuré par Lionnel Astier, le beau-père dans la célèbre série Kaamelott. Grâce à son interprétation, il donne au personnage de Zeus, un registre comique, chambreur loin de la figure autoritaire que l’on lui attribue dans beaucoup de bandes dessinées. Pourtant dans la mythologie grecque, même si Zeus est celui qui gouverne sur le mont Olympe à la fois sur les dieux, les demi-dieux, les héros et les Hommes, il n’en reste pas moins très chambreur. Le choix des auteurs s’est donc porté sur ce trait de caractère du Dieu des dieux et cela est dommage car cela aurait pu donner au premier tome, un côté plus humoristique d’autant plus que l’aventure pouvait s’y prêter.

Les auteurs ont également choisi un personnage féminin dans la bande dessinée car dans le jeu, le joueur peut choisir le genre à sa guise. Ce qui est plutôt amusant c’est que la couleur des cheveux et celui des yeux sont le même choix que celui que j’avais pris moi-même. Je trouvais que cela rendait le personnage plus joli dans l’univers verdoyant dans lequel il explore les cartes des différents mondes. Je pense que les auteurs ont le même avis que le mien, mais comme le dit l’adage les goûts et les couleurs…

 

Immortals Fenyx Rising – Tome 2 : L’Odyssée de Fenyx

Désormais aux portes du royaume d’Hadès, Fenyx s’apprête à pénétrer dans l’antre de la mort, ce pays des ombres d’où nul ne revient…

Elle a promis à Niobé de lui ramener son fils et de réparer le destin que Tantale, son fou de père, lui a imposé. Fenyx compte respecter son engagement mais ne se leurre pas : les périls seront nombreux.

Elle sait qu’il faudra affronter Cerbère et ruser face à Charon…

Elle sait que les Enfers tout entiers voudront l’expulser, cet endroit ne sachant tolérer la présence d’une âme vivante. Car la vie amène l’espoir et tous les morts, en voyant Fenyx, chercheront à s’attirer ses faveurs pour s’enfuir de cet infernal et éternel foyer.

 

Un deuxième tome plus sombre et nécessitant quelques connaissances sur la mythologie grecque

Ce deuxième tome est entièrement consacré à la quête de Fenyx, ramené Pelops du royaume d’Hadès à la terre des Hommes. Fenyx doit donc pour la réaliser traverser tout le royaume en se méfiant des multiples dangers qui la guette. De plus depuis le début de son aventure quelqu’un lui met ce que l’on pourrait appeler des « bâtons dans les roues ». Mais qui agit de la sorte et pourquoi ? La réponse se trouve évidemment dans cette fin d’histoire.

Forcément lorsque l’on visite le royaume du dieu qui veille sur les morts, les couleurs sont plus sombres, loin de la verdure chatoyante du premier opus. Qu’importe le lecteur peut évidemment s’en douter. Par contre, il faut avoir des connaissances en mythologie grecque pour comprendre toutes les subtilités et les mésaventures que va connaître Fenyx dans sa mission. Néanmoins un cahier pédagogique en fin d’album, permet de comprendre les différents personnages que Fenyx va devoir affronter mais également permet de comprendre dans la mythologie la traversée des âmes perdues : l’enfer ou les champs Elysées.

Quelques références au jeu vidéo sont également présentes dans ce volume, telles les ailes de Dédale mais cela est également expliqué à la fin du livre.

En conclusion, les deux titres se lisent assez facilement, et font vivre au lecteur une aventure épique en plein cœur de la mythologie grecque. Quelques lourdeurs scénaristiques peuvent apparaître ici et là surtout dans le deuxième tome qui traîne parfois en longueur. C’est néanmoins un plaisir de retrouver Fenyx dans une nouvelle histoire.

 

La bande dessinée « Immortals Fenyx Rising – Tome 1 : L’Odyssée de Fenyx » est parue aux éditions Glénat le 3 février 2021 et comprend 64 pages avec un cahier graphique et de recherches.

La bande dessinée « Immortals Fenyx Rising – Tome 2 : L’Odyssée de Fenyx » est parue aux éditions Glénat le 2 février 2022 et comprend 64 pages avec un cahier sur les personnages mythologiques et un cahier graphique et de recherches.



Catégories :BD

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :