Expositions et animations du 8 février au 30 avril 2022 dans les bibliothèques de Nîmes : 3 mois « Au cœur de la jungle » sous toutes ses formes

Les artistes comme le public partagent une profonde fascination pour la jungle, que l’on retrouve dans des œuvres cultes et populaires de la littérature, du cinéma, de la bande dessinée, des arts plastiques et même de la musique. Cet envoûtement n’a pourtant pas empêché une destruction systématique de ce milieu naturel extraordinaire. La destruction des forêts tropicales et la disparition de nombreuses espèces animales ont depuis longtemps dépassé le stade préoccupant. À présent la jungle sonne moins comme un espace sauvage et revient plus régulièrement sous une forme proprement humaine, comme appellation des zones de regroupements et campements de migrants.

Alors pendant trois mois les bibliothèques de Nîmes invitent à (re)découvrir la jungle sous toutes ses formes…

Illustrations, papier découpé, collections patrimoniales, décors en 3D et photographies emportent ailleurs, dans un lieu à la fois exotique, hostile et luxuriant.

Conférences, lectures, spectacles, concerts, projections, contes théâtralisés, ces expositions, dont certaines sont inédites, sont accompagnées d’événements durant 3 mois.

 

Les expositions

  • « Deux ombres dans la jungle » d’Antoine Guilloppé et Hélène Druvert

Commissariat : Alexandre Moreigne – Scénographie : Katia Samari

Deux figures de l’édition jeunesse viennent croiser leurs univers autour du thème de la jungle.

Antoine Guilloppé : depuis 1998, réalise des albums jeunesse en tant qu’auteur-dessinateur.

Ses illustrations, très graphiques, se distinguent par un trait maîtrisé et très peu de couleurs. Depuis 2010, il développe une nouvelle forme d’illustrations à partir de la technique de découpe au laser pour Prédateurs (Ed. Thierry Magnier), ou Ma jungle (Ed. Gautier-Languereau).

Hélène Druvert : illustratrice, designer papier et textile, explore le papier découpé depuis plusieurs années à travers ses albums (1001 nuits, Paris s’envole, etc.), installations ou projets d’édition.

– Exposition jusqu’au 30 avril du mardi au samedi, de 10h à 18h
– Bibliothèque Carré d’Art – Galerie du Hall
– Visite accompagnée en famille à partir de 6 ans, sur inscription à la bibliothèque jeunesse ou au 04 66 76 35 07, les vendredis 4 mars, 29 avril et 6 mai, à partir de 10h30 à la Bibliothèque Carré d’Art – Espace Jeunesse (+1)

 

  • « Jim Curious, voyage dans la jungle » de Matthias Picard, avec les Editions 2024

Plongez dans l’univers de Jim Curious, un livre en 3D de Matthias Picard ! Le visiteur marche dans les pas de Jim Curious à travers la jungle luxuriante. Majestueux et tendus vers le ciel, les arbres forment le décor de ce nouveau voyage en trois dimensions ! Singes, toucans, tortues, serpents accompagnent le scaphandrier dans son aventure, à l’orée du rêve.

– Exposition jusqu’au 30 avril du mardi au samedi, de 10h à 18h
– Bibliothèque Carré d’Art – Galerie de l’Atrium (-1)
– Visite en 3 dimensions (lunettes fournies)

 

  • « Dans la jungle guyanaise » de Max Bird

Passionné de nature et comédien aux longs bras ayant pris le parti de faire rire avec la science, Max Bird présente ici une douzaine de ses photographies de la jungle guyanaise. C’est au cours de son adolescence en Guyane qu’il développe un goût prononcé pour la photographie, passant le plus clair de son temps en affût, dans la forêt.

– Exposition jusqu’au 30 avril du mardi au samedi, de 10h à 18h
– Bibliothèque Carré d’art – Mur Etudes (Entresol)
– Rencontre avec le public et présentation d’un extrait de son spectacle « Harpie Féroce » le vendredi 22 avril à 18h30

 

  • « A bord du Tangapico » d’Alexandra Huard

Venez découvrir le travail de l’illustratrice Alexandra Huard autour de son album Tangapico.

Marcus a 9 ans et pas la moindre envie de s’embarquer sur le Christo Valdès pour remonter le Tangapico et rejoindre son père au fond de la jungle. Mais ce sera un voyage initiatique époustouflant.

L’exposition a été enrichie de manière inédite par la ludo-médiathèque : réalisation de végétations tropicales en 3D au Fab Lab, peinture d’une fresque d’après un de ses motifs, ambiance sonore et stickers ou vitrophanie, etc.

– Exposition jusqu’au 30 avril
– Ludo-médiathèque Jean d’Ormesson, Salle polyvalente

 

  • « Sauvage comme une image » d’Irène Schoch

Une exposition qui taille son chemin à travers la jungle, ses paysages et son bestiaire.

Depuis les représentations des premiers naturalistes jusqu’à l’illustration jeunesse contemporaine d’Irène Schoch, en passant par les explorateurs des premières expéditions scientifiques de la fin du XIXème, la jungle a souvent éveillé la curiosité et fait marcher l’imagination. L’occasion de mettre en regard une artiste d’aujourd’hui avec les collections du patrimoine.

– Exposition jusqu’au 30 avril – Jours et horaires d’ouverture
– Médiathèque Marc Bernard

 

  • « Autour de Tarzan »

Présentation de fonds patrimoniaux en lien avec la jungle, notamment le classique Tarzan. Approche intergénérationnelle, en croisant le mythe hier et aujourd’hui.

– Exposition jusqu’au 30 avril
– Bibliothèque Serre Cavalier

 

Les événements

  • Atelier PopUp

Vous explorerez différentes techniques de pliage et découpage du papier et ainsi réaliserez une carte Pop Up « jungle », tout en laissant libre court à votre imagination.

– Bibliothèque Carré d’Art
– Mercredi 23 mars et le mercredi 13 avril de 10h à 12h
– A partir de 6 ans (dans la limite des places disponibles)

 

  • Animation en présence de l’illustratrice, Alexandra Huard

À l’aide de pinceaux de différentes tailles et d’encre noire, Alexandra Huard vous fera dessiner sur des papiers de couleurs les différents végétaux qui décorent les rives du Tangapico. Palmiers, bananiers, fougères, feuillus… Les formes et les couleurs ne manqueront pas !

– Mercredi 20 avril à 10h30
– Bibliothèque Carré d’Art
– Sur inscription, à partir de 5 ans

 

  • « Polar en pleine jungle » avec Colin Niel et Karl Joseph

Colin Niel est l’une des grandes voix du roman noir d’aujourd’hui. Sa série guyanaise a été multi primée : Les Hamacs de carton (2012), Ce qui reste en forêt (2013), Obia (2015) et Sur le ciel effondré (2018). Le capitaine Anato, né en Guyane et ayant grandi en région parisienne, est muté dans son département natal. Il part alors à la recherche de ses origines et découvre le monde des Noirs-Marrons, ces descendants d’esclaves qui conquirent leur liberté, réfugiés dans l’immense forêt amazonienne.

– Jeudi 24 mars à 18h30
– Bibliothèque Carré d’Art – Plateau adultes (Entresol)

 

  • « Amphibiens de Guyane, ces beautés à peau nue », une conférence de Françoise Serre Collet

La forêt retentit de milliers de chants d’amour… Les grenouilles, rainettes, crapauds et cie sont tellement nombreux que le naturaliste traîne les pieds de peur d’en écraser. Certaines espèces d’amphibiens ne vont à la mare qu’une seule nuit par an pour s’y reproduire.

Pour le naturaliste, avoir la chance d’arriver au bon moment restera une expérience unique et inoubliable. Venez découvrir le monde fascinant de ces animaux à peau nue !

Françoise Serre Collet est herpétologue (spécialiste de reptiles et d’amphibiens), chargée de médiation scientifique en herpétologie au sein du service du Patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle à Paris.

– Vendredi 1er avril à 18h
– Bibliothèque Carré d’Art – Grand Auditorium (-1)

 

  • « Dans ma jungle de rêve » par la conteuse Kala Neza

Dans ma jungle de rêve, certains se sont promenés, d’autres vivent. Certains imaginent. Tous laissent des traces, des mots, des gestes, des sons… Une promenade dans la jungle, celle qu’on rêve, qu’on espère, la jungle qui fait peur, qui soigne…. Comme tapis, la conteuse Kala Neza assemble des récits de voyage, des contes, des poèmes… Elle parle pour raviver son lien à la forêt, elle cherche, sous nos yeux, elle tisse sa jungle de rêve.

– Samedi 2 avril à 11h
– Bibliothèque Carré d’Art – Petit auditorium (-1)
– Durée: 50 mn
– Entrée libre dans la limite des places disponibles, à partir de 4 ans

– Samedi 2 avril à 15h30 Médiathèque Marc Bernard
– Salle d’animation
– Durée: 50 mn
– Entrée libre dans la limite des places disponibles, à partir de 6 ans

 

  • « Sorties naturalistes », du service Biodiversité de la ville de Nîmes

Venez explorer la jungle nîmoise ! Nos espaces naturels regorgent de lieux préservés où la végétation prend le dessus et nous plonge dans sa luxuriance. Sylvain Bidot et Cyrielle Bernard vous proposent une immersion dans ce monde fascinant. » Prévoir tenue de terrain, casquette, eau, etc. Lieu de rendez-vous communiqué à l’inscription (Ces sorties se feront par alternance au Bois des Espeisses et au Domaine d’Escattes).

– Mercredi 6, 13, 20 et 27 avril de 10h à 12h – Public familial à partir de 7 ans
– Gratuit, sur inscription au 04 66 27 76 37

 

  • Rencontre avec Max Bird

Maxime Dechelle est comédien, auteur et vidéaste. Plébiscité par son public, il s’épanouit aussi bien sur petit écran que sur scène avec son one-man-show. En parallèle, sa chaîne YouTube de vulgarisation scientifique s’appuie sur une base solide de 750 000 abonnés.

Passionné de nature et d’ornithologie, tout petit déjà, il rêve de voyager en Amazonie pour tenter de voir tous ces animaux qu’il admire et connaît par coeur. À 15 ans, il a l’opportunité de faire son lycée en Guyane française, en lisière de la jungle de ses rêves. C’est durant cette période qu’il développe un goût prononcé pour la photographie, passant le plus clair de son temps en affût, dans la forêt, afin d’immortaliser sur pellicule les animaux et les oiseaux les plus étonnants d’Amazonie.

Max Bird viendra rencontrer le public et présenter un extrait de son spectacle « Harpie Féroce ».

– Vendredi 22 avril à 18h30
– Bibliothèque Carré d’art – Grand Auditorium (-1)

 

  • Spectacle La forêt de Caïmbé suivi d’un bal brésilien

C’est l’histoire d’un enfant égaré dans la forêt amazonienne, au Brésil. Caïmbé s’est échappé de chez lui très jeune, il a appris à parler avec les animaux de la forêt, il en a fait ses amis.

Le langage est visuel, sonore, musical, les émotions passent au travers des expressions des comédiens, des mouvements et jeux des marionnettes. Conte lumineux et optimiste, il donne envie de prendre part, de taper dans les mains, de chanter, de danser, de rêver ensemble.

Le spectacle est suivi d’un moment de bal avec le public, animé d’une déambulation des marionnettes géantes à l’effigie des deux enfants de l’histoire.

– Samedi 23 avril 2022 à 11h et 15h30
– Bibliothèque Carré d’Art
– Petit Auditorium (-1)
– Durée: 25 mn
– Entrée libre dans la limite des places disponibles, à partir de 6 mois

 



Catégories :Culture

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :