Les balades historiennes dans le Gard

Les balades historiennes sont des conférences de plein air (« Dans le labo de l’historien ») dans lesquelles un chercheur en histoire rurale essaie de contextualiser l’histoire locale afin d’en faire comprendre à la fois la singularité propre à la localité et les éléments de rapprochement avec d’autres entités villageoises méridionales qu’elles soient plus ou moins proches du site d’accueil.

 

Un projet porté par Michael Palatan

Michael Palatan est docteur de l’Université Montpellier III, il est historien moderniste et spécialiste du village méridional. Muséographe numérique, il crée des EMNHP (Espaces Muséographiques Numériques d’Histoire et du Patrimoine) ouvrant à la visite intelligente les villages qui en sont dotés.

Cette activité est soutenue par le Conseil Départemental du Gard qui subventionne les localités désireuses de recourir à cette innovation.

Membre du groupe d’experts scientifiques lors de l’aménagement du Pont-du-Gard – chargé de l’étude historique préalable à la création de l’espace de découverte « Mémoire de Garrigues », Il a créé la chaine Youtube « le plus grand musée du monde » comptant aujourd’hui près de 2000 abonnés et offrant un contenu dédié principalement à l’histoire du village autour du Pont-du-Gard.

La vidéo la plus consultée compte plus d’un million de vues. Le nombre des micro-docs est d’un peu plus de 400. Il est l’auteur également d’un film documentaire intitulé « Le millénaire des villages » projeté la première au Pont-du-Gard en 2014.

 

Un projet global

Il est question au travers de ces conférences de plein air qui vont sillonner l’Uzège dans un premier temps de prendre contact avec le public et d’aller à la rencontre des amoureux de l’histoire locale pour proposer à ces derniers de mutualiser les efforts de recherche éparses afin d’aboutir à une histoire collective des villages de l’Uzège. Œuvre de longue haleine s’il en est mais il faut bien commencer un jour.

En parallèle à cette entreprise un peu idéaliste, il est projeté de créer dans un des villages Uzégeois un Espace d’Interprétation de l’Histoire du Village Méditerranéen. Dans le détail, il s’agirait de faire d’un village un lieu de visite pour les scolaires et les visiteurs quels qu’ils soient.

Le village serait muséographié numériquement comme cela a été déjà fait pour plusieurs localités (Moussac, Saint-Nazaire, Sérignna-du-Comtat, Castrum d’Allègre…) où des qr-codes sur plaquette scandent les rues du village proposant des micro-documentaires permettant de découvrir le patrimoine local ainsi que la riche histoire des villages du midi. Certains espaces (St-Nazaire) sont disponibles en anglais.

 

Un programme riche de découvertes pour le mois de février

Les balades historiennes sont donc un étage d’un projet global dont l’objectif est la valorisation du village méridional. Pour y parvenir, l’option choisie est d’informer le village au sens étymologique, c’est à dire le mettre en forme par le discours historien.

Les balades historiennes y participent en donnant du sens à une histoire dont on peut dire qu’elle est millénaire. C’est un peu comme s’il y avait quelque chose à fêter: le millénaire des villages.

Michael Palatan, Docteur de l’Université, Historien, Muséographe, conférencier, chargé d’étude, vous attend donc tous les dimanches du mois de février pour une balade de 1h30 à 2 heures.

Pour en savoir un peu plus vous pouvez vous abonner à la page Facebook consacrée à ces balades d’un autre genre.



Catégories :Gard

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :