[Communiqué de Presse] Soutien de EELV à la grève des acteurs de l’éducation nationale le 13 janvier

Publicité

Alors que le variant Omicron touche de plus en plus notre système scolaire, la situation réelle dans les établissements n’est pas prise en compte. Les récentes annonces de Jean-Michel Blanquer dans la presse payante nient la réalité des faits et la professionnalité des personnels. EELV apporte son soutien aux acteurs de l’éducation nationale et sera à leurs côtés, dans la rue, ce jeudi 13 janvier 2022.

Depuis la rentrée scolaire, la situation dans les établissements scolaires inquiète. Des classes ferment par la démultiplication des cas et l’allégement du protocole permet une plus grande présence des élèves vaccinés/cas-contact, parfois avec des demi, voire des tiers d’effectifs, et des enfants et adolescents en roulement. Si le poids des tests a été entièrement dévolu aux parents, rien n’a été mis en place au sein des classes pour limiter la contagion.

Nous assistons actuellement à un invraisemblable cafouillage à l’école. Trois protocoles sanitaires différents en une semaine, preuve que les enseignants ne sont pas écoutés.

Mais au-delà des demandes organisationnelles et matérielles légitimes des personnels (jamais entendues) et dont le gouvernement rejette la responsabilité aux collectivités, il s’agit bien d’un manque de compréhension de la vie quotidienne de l’éducation nationale. Ainsi, la santé psychique des enfants n’a jamais été prise en compte, santé psychique pour laquelle nous lancions pourtant un appel il y a 9 mois maintenant.

(cf : https://education.eelv.fr/sauvons-nos-enfants-et-notre-jeunesse-des-dommages-lies-a-la-pandemie-et-a-sa-gestion/ )

L’amplification du risque de transmission dûe au variant Omicron a, comme depuis le début de la pandémie, été uniquement pensée au travers des coûts induits, pour les minimiser. Alors que d’autres pays ont depuis longtemps investi à la hauteur des besoins causés par la pandémie, le gouvernement a mené notre école au bord du gouffre sanitaire et humain. Nous, écologistes, demandons à l’État, en charge de la sécurité sanitaire, de fournir et d’installer des capteurs de CO2 dans les classes et de fournir du matériel de protection adapté à ses personnels.

EELV soutient l’ensemble du personnel de l’éducation nationale, pour que cesse leur disqualification par leur ministre de tutelle. Le mépris de Blanquer et de ce gouvernement, qui juge encore qu’on “ne fait pas une grève contre un virus”, n’a que trop duré.

Il faut que soit prise en compte la situation réelle dans les classes et que soit reconnu l’investissement des personnels au contact des élèves, dont les nombreux personnels des collectivités locales, totalement ignorés. Cela seul permettra le maintien de l’ouverture des établissements scolaires indispensable à l’équilibre psychique des plus jeunes.

Ainsi, EELV sera ce jeudi 13 janvier, dans la rue, aux côtés des personnels et des parents, pour la défense d’un système éducatif protecteur.

Eva Sas, porte-parole
La Commission Education, Enfance et Formation d’EELV



Catégories :National

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :