Deux projets gardois ont été retenus suite à l’appel à projets au niveau national des 1000 premiers jours pour mieux informer et accompagner les jeunes parents

Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles a dévoilé ce jour l’ensemble des lauréats de l’appel à projet des 1000 premiers jours : près de 200 projets sélectionnés et financés sur le territoire national, dans 15 régions différentes, pour mieux informer et mieux accompagner les jeunes parents au cœur des 1000 premiers jours de leur enfant. Pour l’Occitanie, 15 projets ont été retenus dont deux gardois.

À la demande du Gouvernement, des appels à projets ont été lancés dans les territoires, par les Agences Régionales de Santé et les DREETS (Directions Régionales Economie Emploi Travail et Solidarités), en lien étroit avec les caisses des Allocations Familiales et de l’Assurance Maladie, la mutualité sociale agricole et les commissaires à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.

De très nombreux professionnels de tous les secteurs, social, médico-social et sanitaire, en ville, à l’hôpital ou en PMI, sont engagés aux côtés des jeunes parents et de leurs nouveau-nés afin de les accompagner dans cette période sensible. La politique publique des 1000 premiers jours vise à agir dès la petite enfance contre les inégalités de destin, à informer, encourager et soutenir les parents pour qu’ils puissent vivre pleinement cette période unique.

L’appel à projets concernait dix moments importants durant les 1000 premiers jours de l’arrivée de « bébé ».

Les deux projets gardois retenus sont dans la même priorité : « Permettre aux (futurs) parents de partager et de souffler »

Prévenir l’épuisement et l’isolement des parents permet de les préserver, pour eux-mêmes et dans leur rôle auprès de leurs enfants. Il s’agit non seulement de réussir à aller vers les personnes les plus exposées au risque d’isolement ou d’épuisement (ex. familles monoparentales, familles nombreuses, familles résidant en zones rurales peu denses, etc.) mais aussi de déployer les services leur permettant d’échanger et de souffler, avec ou sans leur enfant.

L’offre pour souffler & partager est multiple et complémentaire : lieux d’accueil parent-enfant (LAEP), ateliers et groupes de parents, création d’espaces aménagés en ville (tiers-lieu, centre social), aide et accompagnement à domicile… Elle peut être articulée avec des solutions d’accueil du jeune enfant (crèche, garde à domicile etc.). Elle peut également prendre la forme d’activités sportives (ex. aquagym prénatal, bébés nageurs, etc.) ou culturelles adaptées (ex. lectures, spectacles, musées, séances de cinéma parents-bébés, etc.)

La finalité de ces deux projets

Sans ordre de préférence, le premier projet retenu est celui de l’Association Ecole Samuel Vincent à Nîmes qui a pour but de prévenir du burn out familial.

Ainsi l’association, dans le cadre du REAAP (les Réseaux d’Écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents), sensibilisera des intervenants de la petite enfance, adhérents au réseau (Multi Accueil, Animatrice des RAM (Relais d’Assistant Maternel), jardin d’enfants, LAEP (Lieu d’Accueil Enfant Parent), intervenants du Projet de Réussite Educative), à la question de l’épuisement des parents et du « burn-out » parental. Il visera également à repérer certains troubles post-partum pour accompagner les mères afin qu’elles puissent répondre au mieux aux besoins de leurs enfants et à mettre en place une action innovante d’aller-vers autour du jeu en proposant d’investir les espaces publics avec la ludothèque installée dans le quartier.

Le second projet retenu est celui de Calade, le centre socio-culturel en Pays de Sommières qui comme son nom l’indique « La Parent’aise » souhaite le bien être et l’épanouissement des parents.

C’est la raison pour laquelle il mettra en place des temps de rencontre conviviaux entre pairs pour les futurs et jeunes parents (notamment les familles monoparentales et les femmes seules avec enfants) peu habitués à fréquenter les lieux de parentalité, notamment sur la période des 1000 premiers jours afin de soutenir la parentalité et lutter contre l’isolement des familles. L’objectif est de sensibiliser et d’outiller les parents pour lutter contre l’épuisement parental. Les supports proposés sont : des ateliers cuisine, du temps de parole et des interventions thématiques (alimentation, éveil, éducation bienveillante, rythme de chacun, sommeil, vie familiale…).

Deux très beaux projets qui nous n’en doutons pas, faciliteront l’arrivée d’un nouvel habitant au sein de la maison et qui permettra de profiter, du mieux possible, du bonheur d’être parent pour la première fois.



Catégories :Gard

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :