La BD « Enfin l’école » : première journée à l’école, fierté ou stress pour les parents ?

Tous les parents ayant des enfants en âge d’aller à l’école ont vécu ce jour mémorable, le premier jour à l’école de leur enfant. Même si pour celui-ci, le jour de la rentrée coïncide souvent avec des pleurs, très vite la découverte de la vie en communauté prend le dessus et le sourire revient sur le visage de notre cher bambin. Mais qu’en est-il de la réaction des parents qui du jour au lendemain abandonnent pour quelques heures leur très cher chérubin.

Le scénariste Jérôme Derache et le dessinateur Cédric Ghorbani ont choisi le neuvième art pour tenter de répondre à cette question au travers d’une bande dessinée réaliste, drôle et parfois émouvante.

 

La plus grande aventure de la vie ? Élever un enfant !

Si l’arrivée de bébé ressemble à la grande aventure, l’entrée de son enfant à l’école, en maternelle, relève tout simplement de l’épopée !

La première fois en collectivité est synonyme de découvertes, d’apprentissages, d’écoute et de respect.

Mais pas que ! Oh non, pas que ! L’école, ce sont aussi les premiers amis et les premières amours. C’est subir les premiers chagrins et les premières déceptions amicales. C’est attraper rhume, gastro, grippe, oreillons, rougeole. Et puis il y a les poux…

Bref, l’entrée à l’école, ça veut surtout dire que c’est parti pour quinze ans de galère, minimum.

Entre petits tracas du quotidien et grandes questions existentielles, Manu et Sophie sont comme tout le monde. Ils comprennent que leur fille ne sera plus jamais qu’à eux seuls.

Une bande dessinée très réaliste dans laquelle chaque parent se reconnaîtra obligatoirement un moment ou à un autre

Bien évidemment les personnalités sont caricaturées à l’extrême et notamment les deux parents, Sophie et Manu. Parents « poule », père qui veut se la jouer « cool » et une petite Julia parfaite dans son rôle à la fois d’éducatrice de ses propres parents au travers des apprentissages de l’école (l’importance de l’écologie par exemple ou l’interdiction de l’utilisation de « gros mots »), et à la fois tendre et bienveillante pour sa vieille maîtresse (qui doit avoir une quarantaine d’années).

Les gags s’enchaînent à la perfection, de l’autorisation du médecin qui donne son feu vert pour l’entrée en petite section de maternelle jusqu’à la fin de l’année scolaire. On découvre une petite fille timide au début qui prend de l’assurance au fur et à mesure de l’histoire, jusqu’au gag final qui soit en passant est en partie vraie, mais je vous laisse le découvrir.

L’intervention des grands-parents est également un élément important car on y découvre, la différence de génération, notamment aux niveaux de la façon d’enseigner. Par exemple, la petite Julia ramène la petite mascotte (ici, une marmotte) de l’école car chaque semaine un élève l’accueille chez lui. La grand-mère trouve cela ridicule, tandis que le grand-père lui trouve cela intéressant pour transmettre un message aux parents (il utilise la marmotte pour faire comprendre qu’il veut rester plus longtemps).

La relation entre l’école comme « Institution » et les parents comme « Éducateurs » est également très bien retranscrite avec notamment le cahier d’activités qui permet de faire le lien entre les enseignements en classe et ce qui se passe à la maison.

Un dernier mot sur les graphismes qui sont très standards pour une bande dessinée humoristique. Mais attention, il ne faut pas en déduire que celle-ci est faite pour divertir les enfants, elle est surtout destinée aux parents quel que soit leur âge. Pour les plus anciens cela leur remémorera quelques souvenirs et pour les autres les confronteront à ce qu’ils vivent au quotidien.

Une bande dessinée à mettre en toutes les mains d’adultes ayant eu un ou plusieurs enfants qui ont effectué leur première rentrée scolaire. « Poilage » garanti !

La bande dessinée « Enfin l’école » est disponible aux éditions Bamboo et comprend 48 pages.

 

 

 



Catégories :BD

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :