La ville de Nîmes engage des opérations coup de poing pour lutter contre la présence de rongeurs en centre-ville et dans les quartiers prioritaires

Publicité

Face à l’apparition de plus en plus fréquente de rongeurs en surface, le service hygiène de la ville de Nîmes programme deux actions de dératisation spécifiques, en plus de ses campagnes régulières tout au long de l’année.

Parce que le confinement et les couvre-feu réduisant la présence de l’homme en extérieur leur ont laissé le champ libre et étendu leur zone d’habitat, les rongeurs se montrent de plus en plus visibles dans les rues du centre-ville.

Une présence accrue, pas forcément synonyme de prolifération, que la Ville entend combattre comme il se doit. En plus de ses campagnes régulières tout au long de l’année, le pôle 3D (Dératisation-Désinfection-Désinsectisation) du service hygiène va entreprendre deux actions spécifiques dans les prochains jours.

« Il nous faut agir vite et fort pour diminuer, de façon importante, la population des nuisibles, sans les éradiquer », assure Dolorès Orlay-Moureau, adjointe à la santé, à l’hygiène et à la prévention des risques sanitaires.

 

Traitement dans deux cadereaux couverts

Un traitement va ainsi être réalisé dans deux cadereaux qui traversent le centre-ville en souterrain : celui sous le boulevard Victor Hugo et celui entre Ville Active et la route d’Alès. Il sera réalisé, en coordination avec Nîmes Métropole, en période non pluvieuse (15 jours minimum).

En parallèle, une action de dératisation sera effectuée au pied des arbres du centre-ville, où des galeries ont été détectées, pour déposer en profondeur des produits de type anticoagulants.

 

Dans les quartiers prioritaires

La présence de rongeurs a également été repérée dans les quartiers de Pissevin et Valdegour, où les premiers travaux, dans le cadre du Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU), ont débuté, et où les premiers coups de pioche viennent les déloger de leur niche écologique habituelle.

La ville de Nîmes et Nîmes Métropole vont coordonner les actions de dératisation curatives avec le calendrier des travaux NPNRU à venir.



Catégories :Gard

Tags:, ,

1 réponse

  1. Est-ce que l’éducation des gens à la propreté est prévue dans ces plans d’intervention?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :