Été 2021 : Le Prolé fait son théâtre

Publicité

Durant les mois de juillet et août, l’association Les amis du Prolé a décidé de recevoir en résidence des troupes de théâtre de genres différents. Le bar d’ »hiver », transformé en “Prolé théâtre” avec sa scène, ses projecteurs, ses rideaux rouges et noirs, propose aux compagnies un lieu unique et aménagé pour le plus grand plaisir des comédiens et des spectateurs.

Des comédiens affectés par une longue période d’inactivité peuvent trouver un lieu alliant à la fois le professionnalisme, la convivialité, le partage et la possibilité de répéter et présenter leur spectacle. Défi relevé. Ce sont les “Nuits tièdes sans mémoire” de Michel Falguières et Gyslain Lelouche qui occupent la scène jusqu’au 10 juillet. A partir du 12 juillet et ce jusqu’au 17, la compagnie “la tête ailleurs” présente un conte théâtral. Les deux dernières semaines vous réservent d’autres découvertes. La programmation du mois d’août offre un récital de piano-poésie du 9 au 14 proposé par Sébastien Agniel suivie du 16 au 21 d’une création “Sur pression” de et par Cédric Valette, récital alliant musique et poèmes.

Que vous représentiez une compagnie souhaitant des renseignements sur les modalités de résidence ou que vous souhaitiez assister à un spectacle, Gyslain Lelouche qui coordonne ce projet “Prolé théâtre” répondra très rapidement à vos sollicitations par mail (gyslain.lelouche@orange.fr).

 

Le Prolé : Plus qu’un bar, une institution culturelle

“Le Prolé” a fêté ses 110 ans en 2018. Au fur et à mesure de son évolution, le flambeau de la culture s’est immiscé dans cet établissement. Des propositions culturelles des plus variées sont proposées soit dans l’espace “hiver” soit dans sa grande terrasse arborée. Débats, Conférences, Apéritifs littéraires, Apéro bavard, Soirées musicales, expositions et rencontres avec les artistes, partenariat avec la librairie Diderot, soirées poétiques, soirées théâtre d’improvisation … À Nîmes, le Prolé est devenu un partenaire reconnu par tous où la diversité culturelle qu’il propose pourrait tenir en une définition : l’ambition d’aller vers un mieux vivre ensemble. Et comme le disait Michel Legrand, « Il y a des lieux, des expériences, des rencontres, où notre vie prend soudain quelques centimètres de plus, et alors la vie prend de la hauteur ! ».



Catégories :Culture

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :