La BD « Titeuf – Tome 17 : La grande aventure », Zep innove encore !

De jeunes personnages, dans l’âge de l’adolescence ou un peu plus jeune, il en existe une pléthore dans le monde de la bande dessinée moderne mais aussi plus ancienne.

Parmi ces héros de notre temps, notre cœur balance pour l’un ou l’autre. C’est une certitude entre Boule et son chien Bill, le petit Spirou, Cédric, l’élève Ducobu, les aventures se déclinent très souvent en de très courtes histoires. Bien évidemment ces histoires ont un lien entre elles et forment le thème de la bande dessinée.

Jusqu’alors, Titeuf, celui dont on ne saurait définir exactement l’âge, reconnaissable avec sa grande mèche blonde, son créateur Zep, ne dérogeait pas à la règle. Du premier tome au 16e, les planches défilaient en histoires courtes.

Oui mais… c’est mal connaître Zep qui aime prendre les lecteurs à contre-courant. Déjà il y a maintenant 20 ans, Zep nous offrait un cours d’éducation sexuelle avec son « Guide du zizi sexuel ».

Jamais à court d’idées, dans ce 17e tome, l’auteur innove encore en déroutant les lecteurs de Titeuf avec une nouvelle aventure qui se lit d’un seul trait. Finies les courtes histoires, place à la grande aventure !

 

Titeuf et Manu partent en colo !

Ils auraient préféré aller au camp de jeux vidéo, mais bon, il n’y avait plus de place.

C’est donc pour le camp du Bois des ours qu’ils prennent le train ! On leur a vendu un grand bol d’air frais et Titeuf le citadin découvre la vie en pleine nature.

Préparer à manger, faire de la randonnée et du camping, c’est sympa, mais si c’est pour se faire manger par un loup, faut pô compter sur lui !

Heureusement, il y a les nouveaux copains et copines, une monitrice méga-cool et puis en colo, on vit quand même plein d’aventures. On fait de l’escalade, on se baigne dans les rivières et il paraît même qu’on découvre parfois des trésors…

Un peu déboussolé loin du bitume et des klaxons, Titeuf découvre la vie en communauté, les toilettes sèches et le compost.

Ça fait beaucoup d’un coup, mais il est pô une mauviette et il est prêt à plonger dans l’enfer vert, peuplé de bêtes sauvages comme… des hérissons, des sauterelles et des moustiques. Un nouveau tome pour une grande aventure dans laquelle la célèbre mèche blonde se frotte à l’écologie aux nouvelles amitiés et aux amours de vacances !

Du Grand Zep et a fortiori du Grand Titeuf !

La sortie d’un album de Titeuf est toujours un événement à part entière. Zep en 20 ans a sorti 17 albums de son gamin à la réplique toujours juste, aux aventures amoureuses foireuses et aux amitiés toujours fidèles.

Cette fois-ci, il offre aux lecteurs une perle. Tout d’abord parce que Titeuf se retrouve selon ses dires dans la jungle, en résumé hors de son confort habituel loin de ses camarades excepté son meilleur ami Manu. Le fait de sortir Titeuf de sa cour de récré et loin de ses parents offre de nouvelles perspectives d’aventures et donc de gag qui font toujours mouche. On se plie de rire à un gag bien trouvé (souvent autour du « zizi sexuel ») ou d’une remarque à juste propos sur un camarade de colonie cette fois-ci.

C’est simple, avec Titeuf, on retourne en enfance. Le lecteur a forcément vécu certaines péripéties qui arrivent à notre chère mèche blonde. Qui plus est, Titeuf se retrouve dans la peau d’un « scout » mais façon écolo.

Car oui, cet album, au travers de fines remarques ou de planches et histoires bien ficelées lance un message écologique aux enfants de la Terre. Il y est question de renouvellement de l’oxygène, de sauvegarde des espèces, de communion avec la nature.

Enfin ce tome ouvre des perspectives pour de nouvelles aventures qui permettront peut-être dans de futurs tomes de redécouvrir certains nouveaux copains de Titeuf.

 

Zep, un auteur incontournable de la bande dessinée

Zep est un auteur majeur de la bande dessinée. Il a reçu en 2004 le Grand Prix de la ville d’Angoulême.

Il donne naissance à Titeuf par hasard, sur un carnet de croquis, alors qu’il dessine des souvenirs d’enfance.

Le succès du héros est croissant. Plus de vingt millions d’albums Titeuf ont été vendus et publiés dans vingt-cinq pays dont la Chine, la Corée ou le Brésil…

En 2009, il change de registre et publie Happy Sex chez Delcourt suivi de Happy Girls, Happy Rock, Happy Parents et finalement Happy Sex 2.

En septembre 2013, avec la parution d’Une histoire d’hommes, Zep propose un album au graphisme ouvertement réaliste. De novembre 2014 à avril 2018, il anime régulièrement le blog  » What a wonderful world ! « , hébergé sur le site Internet du quotidien Le Monde.

Ses strips sont ensuite repris et publiés en album chez Delcourt en octobre. En 2016, il publie Un bruit étrange et beau, ode à la liberté et à la simplicité. En 2018, il flirte avec la science-fiction et l’ésotérisme dans The End et, l’année suivante, il scénarise Paris 2 119 avec Dominique Bertail au dessin.

En 2020, Le Guide du zizi sexuel est réédité ; Zep profite de l’occasion pour y apporter du contenu inédit et ainsi mettre à jour cet ouvrage aussi drôle que riche d’enseignements.

 

Le Tome 17 : La grande aventure de la série Titeuf est disponible aux éditions Glénat et comprend 64 pages.

 

C’est pô juste !



Catégories :BD

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :