Nîmes s’illustre : le premier festival de l’illustration dans la cité des Antonins

Publicité

La première édition de Nîmes s’illustre pousse une porte résolument engagée et positive pour mettre en lumière la richesse du monde de l’illustration.

L’illustration nous touche tous, elle est partout dans nos quotidiens de vie physiques et numériques : de la publicité au livre scolaire, du film d’animation au dessin de presse, de la
bande dessinée à l’affichage culturel… Derrière cette multiplicité se trouvent de nombreux talents, des générations de personnes qui s’inscrivent dans des univers, des écritures et des cultures, historiques et contemporaines, qu’il nous tient à cœur de partager.

Avec Nîmes s’illustre, les organisateurs souhaitent prendre le temps de poser un regard sur l’illustration au sein d’une manifestation populaire, culturelle et artistique, aussi bien pour la comprendre que pour la célébrer.

Il aura fallu plus d’une année pour imaginer et produire cette édition 2021, dans ce contexte si particulier.

Désormais le rendez-vous sera pris chaque été : Nîmes, la cité romaine, sera l’écrin d’un parcours artistique pour que chacun puisse être émerveillé et amusé.

« Nîmes s’illustre ». Après un prélude en 2019, c’est une magnifique promesse qui nous est faite pour la première édition de ce festival qui a pour ambition de devenir la référence en la matière.

Et la matière, justement, il y en a, tant l’illustration est un art que nous côtoyons partout, tout le temps sans même nous en rendre compte. Et l’illustration, invisible, simple support
d’un message devient, à Nîmes, mise en lumière, sous le feu d’un projecteur nouveau et nous apparaît comme un art. Je sais que les expositions proposées seront d’une
grande qualité, qu’elles mettront en valeur l’étendue des talents présents, et nous mèneront à une réflexion nouvelle sur le monde qui nous entoure.

Au-delà de l’excitation de voir naître un nouvel évènement important dans le paysage culturel de notre cité, j’attache beaucoup d’importance à ce festival qui aborde un sujet que je connais bien au travers de mon métier de décoration publicitaire. Jean-Paul Fournier.

 

Une discipline en pleine effervescence

Depuis plusieurs années, l’illustration est en plein boum. Dans la rue, les magazines et même les galeries d’art, la voilà qui se mêle de tout, partout. C’est sans doute parce
qu’elle est un support d’information à fort impact en même temps qu’une discipline à la richesse artistique peu commune qu’elle séduit le grand public comme les professionnels.

Bien aidée par des écoles d’art qui ont développé une pratique diverse et innovante, une nouvelle génération de créateurs en font bouger constamment les codes et donne à voir aux spectateurs des images toujours plus étonnantes, toujours plus pertinentes.

 

Une communauté créative à découvrir

Alors que l’illustration est présente au quotidien dans nos vies, rares sont les évènements rassemblant chalands et connaisseurs où celle-ci est honorée en grande pompe, ces moments de partages et de créations qui sont le propre des festivals. Nîmes s’illustre se propose ainsi d’être cette manifestation populaire et festive mettant en lumière l’illustration et ceux qui la font vivre. Grâce à des expositions, des rencontres, des ateliers et des conférences, les interactions entre le public et les artistes seront permanentes
et conviviales.

 

Nîmes s’illustre, une vision plurielle de l’illustration

Dans ses expositions et les artistes qu’il invite, le festival Nîmes s’illustre a choisi de montrer la diversité de la discipline dans son ensemble, regardant aussi bien le passé que le futur. Du classicisme pointu de Jean-Michel Tixier à la fougue des illustrateurs du Parisianer, de la rétrospective du nîmois Jean Lébédeff à la proposition en réalité augmentée Midi-Minuit, en passant par les modules frôlant l’art contemporain d’Aurélien Débat, les expositions offriront pour cette édition 2021 un panel large de ce qu’est l’illustration, d’hier à aujourd’hui.

Cela sans compter les rencontres et ateliers qui émailleront le festival, permettant au public de s’intéresser de près à des artistes aux parcours et inspirations multiples, ainsi que
de se frotter à des mises en application pratique.

 

Nîmes, cité de l’illustration

Nîmes est le lieu idéal pour accueillir un événement de la sorte, de par son identité qui célèbre les fêtes populaires et donc des affiches illustrées qui les annonçaient. Nîmes s’illustre souhaite ainsi reprendre cet héritage à son compte, le perpétuant tout en lui insufflant une nouvelle composante qui se marie naturellement avec la ville de Nîmes et les Nîmois. En investissant la ville dans son ensemble, grâce à une déambulation entre les différents espaces du festival, Nîmes s’illustre inscrit à nouveau l’art dans la cité.

Grâce à un événement porté par des nîmois d’origine, on prendra plaisir à découvrir sous un œil nouveau des lieux forts ou mal connus de la capitale gardoise. Nîmes deviendra
alors, pour un temps, capitale de l’illustration.

 

L’illustration, une pratique artistique tous publics

L’illustration est définitivement une discipline universelle. Faite pour parler à tous et à toutes, elle donne à voir des œuvres immédiatement compréhensibles au premier regard.

Et si la curiosité titille le spectateur, il peut ensuite plonger dans les œuvres d’un art qui joue avec malice des différents niveaux de lecture. De 0 à 99 ans, du passionné au badaud, du nîmois au touriste de passage, Nîmes s’illustre souhaite s’adresser à tous pour un événement qui se veut résolument ouvert et accueillant. Émerveiller petits et
grands grâce à une discipline qui offre un nouveau rapport au beau est l’une des missions premières de Nîmes s’illustre. La déambulation dans la ville devient alors un
moment de contemplation rare et précieux.

 

Les expositions

CHRONIQUES DU MUSEUM PAR LE PARISIANER POUR LE MUSEUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE
Université de Nîmes – Fort Vauban
5 Rue du Docteur Georges Salan,
Nîmes

Inauguration :
Samedi 3 juillet avec présentation du projet par The Parisianer de 10h30 à 11h30.

Ouverture du lundi au samedi de 10h00 à 18h00.

Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00.

Nîmes s’illustre invite l’exposition « Chroniques du Muséum », fruit d’une collaboration entre le projet artistique The Parisianer et le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.
21 artistes internationaux, coordonnés par The Parisianer, ont représenté 20 moments clés de l’histoire de notre planète, du vivant et de l’environnement. Du Big Bang à nos futurs possibles et fictionnels, un parcours spatiotemporel à mi-chemin entre poésie, science et fiction. Grâce aux experts scientifiques du Museum, ces chroniques prennent aussi corps dans des récits passionnants à découvrir.

Une chose inédite : l’exposition se tiendra au même moment à l’Universite Vauban à Nîmes et au Jardin des Plantes à Paris. Cet effet miroir donne de l’impact à cette démarche artistique de vulgarisation des savoirs.

Une belle occasion de sensibiliser le public au monde vivant à travers l’illustration.

The Parisianer, porté par les directeurs artistiques Michael Prigent et Aurélie Pollet, promeut l’illustration au travers des couvertures d’un magazine fictif, réalisées suivant le modèle du (vrai) The New-Yorker. The Parisianer rassemble aujourd’hui les contributions de plus de 150 illustrateurs venus de tous horizons. Chroniques du Muséum est son dernier projet en date.

 

ILLUSTRE JEAN LÉBÉDEFF PAR NÎMES S’ILLUSTRE
Jardin du musée du vieux Nîmes, 11 B Rue du Chapitre, Nîmes

Rencontre et Inauguration :
Dimanche 4 juillet avec présentation de l’oeuvre de Jean Lébédeff par Michel Lagarde (éditeur) et Patrick Marsaud (auteur) de l’ouvrage Le Faussaire de 11h30 à 12h30.

Ouverture du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00.

Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00.

Faire la part belle au patrimoine, à ce qui se perpétue et se transmet sans jamais être démodé, tel est le propos d’Illustre Jean Lébédeff, l’exposition patrimoniale proposée par Nîmes s’illustre.

Plongeons à la découverte d’un maître de la gravure sur bois du XXème siècle: Jean Lébédeff. Cet artiste prolifique et engagé se veut être le témoin et le “passeur” d’une mémoire des villes, de leurs architectures, des activités de rue et des moeurs du début du XXème siècle. Soucieux de l’essor grandissant de la société de consommation qui laisse entrevoir la disparition silencieuse d’un patrimoine historique, Lébédeff décide de graver inlassablement sur le bois tout ce qui fait mémoire à ses yeux: passants, marchands, truands, prostituées, marchés de rue, petits commerces, immeubles, maisons…

L’exposition est issue d’une heureuse rencontre entre Michel Lagarde, Patrick Marsaud, Anna Lébédeff et Nîmes s’illustre. Les dessins retrouvés s’accompagnent de gravures, laissant entrevoir le processus créatif de l’artiste.

L’exposition ouvre la porte de coulisses vers une technique fastidieuse qui repose sur un grand savoir faire.

Hommage à un graveur de mémoires hors pair et à un militant qui illustrait son temps.

 

ENTREZ DANS LA FOULE PAR JEAN-MICHEL TIXIER
Hôtel de Rozel, 1 rue de la Violette, Nîmes

Rencontre et Inauguration :
Vendredi 2 juillet de 18h à 19h avec Jean-Michel Tixier.

Ouverture du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00.

Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00.

Le festival invite Jean-Michel Tixier, figure de l’illustration contemporaine, à venir s’inspirer de l’histoire de Nîmes pour proposer une vision et surtout une création exclusive. Il nous offre ainsi son regard décalé sur l’histoire de la ville, où la réalité flirte avec l’imaginaire et l’héritage romain de la ville.

À travers 46 portraits, il crée sa propre foule mêlant aussi bien les artistes, penseurs, politiciens que les anonymes qui tous ont fait de Nîmes ce qu’elle est aujourd’hui. En mettant inconnus et célébrités sur un pied d’égalité, il invite également chaque visiteur à faire partie de cette foule et à faire partie de la ville.

 

MIDI / MINUIT PAR MAISON TANGIBLE
Lavoir du puits Couchoux, 25 rue du Puits Couchoux , Nîmes

Inauguration :
Samedi 3 juillet avec présentation par Maison Tangible de 18h à 19h.

Ouverture du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00.

Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00.

Ludique et intuitive, la réalité augmentée ouvre depuis quelques années de nouveaux territoires d’expression à l’illustration et de nouveaux champs d’interaction avec le public. Il suffit d’un smartphone pour que l’image prenne vie. Passée maître en la matière, Maison Tangible nous ouvre les portes d’une exposition entre image fixe et narration prolongée sur un écran.

 

PIÈCES MONTÉES PAR AURÉLIEN DÉBAT
Médiathèque Carré d’Art, Place de la Maison Carrée, Nîmes

Rencontre et Inauguration :
Vendredi 2 juillet avec présentation par Aurélien Débat de 14h à 19h.

Ouverture jeudi 1er juillet de 10h à 19h, vendredi 2 juillet et samedi 3 juillet de 10h à 18h.
Puis du mardi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 10h à 14h.

Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00.

En 2018, Aurélien Débat rencontre le chef du restaurant de l’Abbaye Royale de Fontevraud : Thibaut Ruggeri. Lors de sa résidence d’artiste il y conçoit le livre Pièces montées, un méli mélo librement inspiré des célèbres formes pâtissières. Le résultat graphique est un mélange des éléments d’architecture spécifiques au site et d’une cuisine
évocatrice… qui offre près de 1331 combinaisons possibles !

Parallèlement à cet ouvrage, une série d’images en très grand format a été sérigraphiée. Aurélien Débat en fait ici son terrain de jeu et détourne le principe d’impression qui est de reproduire et multiplier une seule et même image originale. Combiner les écrans, inverser leur sens d’impression et utiliser des pochoirs en papier permet alors de réaliser une multitude de tirages originaux dont 12 sont aujourd’hui exposés au Carré d’art.

L’illustration flirte pleinement avec l’art contemporain !

Cette exposition ludique et lumineuse invitera petits et grands gourmands à imaginer et à créer toutes les formes de pâtisseries possibles.

 

Nîmes s’illustre ce sont aussi des ateliers, des rencontres, des festivités…

Retrouvez toutes les informations ici

Pour les réservations



Catégories :Culture

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :