Le rosé, ils l’ont dans la peau !

Publicité

En engageant une opération inédite « Bras dessus bras dessous », les vignerons de l’AOC Costières de Nîmes veulent marquer les esprits, autant que les épidermes. Le principe : cinq tatouages éphémères à l’effigie de l’appellation nîmoise, à retrouver à partir du mois de juin chez certains cavistes parisiens et dès juillet, dans les caveaux de vente des vignerons. Avec un message-clé : vive l’été, vive le rosé, vive l’AOC Costières de Nîmes !

Signés du tatoueur-star Carlo Amen, ces cinq dessins originaux à tatouer sur les bras célèbreront la convivialité et la joie de vivre, ces emblématiques valeurs de l’AOC Costières de Nîmes qu’on souhaite tous retrouver après les longs mois de restrictions sanitaires. C’est l’été bientôt, on relève la tête, on bombe le torse… et on dénude les bras ! La diffusion des planches de tattoos, qui seront imprimées en édition limitée, interviendra à partir du mois de juin dans une vingtaine de caves à vin parisiennes ainsi que dans les caveaux de vente des vignerons de l’appellation. Elles seront offertes pour l’achat d’une ou plusieurs bouteilles de vin rosé de l’AOC Costières de Nîmes. Les consommateurs pourront partager leurs belles photos de bras tatoués avec le hashtag #costieresdenimes.

L’opération combinera aussi une importante campagne sur les réseaux sociaux avec la production de contenus dédiés, dont une vidéo et des photos des vignerons tatoués, ainsi qu’un jeu-concours à retrouver sur la page Facebook et le compte Instagram de l’appellation.

Marqueur de l’identité de l’AOC Costières de Nîmes, le rosé représente 48 % de la production de l’appellation. Associés aux beaux jours, les vins rosés participent pleinement à l’image d’un vignoble où les vignerons, bravant l’écrasant soleil rhodanien pour cultiver la vigne, savent concilier travail à la force des bras et goût de la fête.



Catégories :Gard

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :