La ville de Nîmes soutient les agriculteurs et les éleveurs locaux

Vendredi 9 avril, Jean-Paul Fournier a rencontré trois producteurs et éleveurs locaux qui fournissent la cuisine centrale de la ville de Nîmes pour leur apporter le soutien de la Ville dans cette période difficile : l’entreprise Canavère pour son Riz de Camargue, la plantation Univert pour ses productions diversifiées de fruits et légumes BIO, la Manade Blatière -Bessac, pour sa viande bovine.

 

40% de produits issus de filières courtes et locales

Dans ses 7000 repas quotidiens servis dans ses restaurants scolaires, la Ville favorise l’introduction d’une alimentation biologique et issue de circuits courts. Alors que le Grenelle de l’environnement préconise 20 % d’aliments bio dans les restaurants collectifs, Nîmes en présente 30 %.

Priorisant le « fait maison », la cuisine centrale de Nîmes travaille en majorité avec des produits frais et de saison. La viande et le poisson répondent quant à eux à des labels précis (pêche durable, viande française…).

 

Rémunération des producteurs

Dans la continuité de cette politique nîmoise qui fait bouger les lignes de l’alimentation à la cantine, la Ville a mis en place une instance de rencontre, de vérification et de régulation du bon équilibre économique sur les coûts en denrées entre la Ville, les producteurs (assistés de la Chambre d’agriculture) et le délégataire (SHCB) pour garantir le juste prix des denrées, à la fois pour l’agriculteur, le délégataire et la Ville.

Le système induit aussi que le délégataire s’engage sur un prix fixe vis-à-vis de l’agriculteur, entre le moment où celui-ci va mettre en culture pour la cuisine centrale et où il pourra livrer et être payé plusieurs mois plus tard.

« Une dimension très innovante mais essentielle pour soutenir nos agriculteurs locaux » explique Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes.

 

Approvisionnement en viande gardoise

La forte baisse de l’activité du secteur de la restauration liée aux mesures sanitaires de lutte contre la crise de la Covid-19 met à mal la filière bovine gardoise. À la demande de Jean-Paul Fournier, le délégataire de la Ville SHCB, priorise désormais son approvisionnement en viande gardoise.

 



Catégories :Gard

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :