Le futur lycée de Sommières portera le nom de Lucie Aubrac

En ce 14 mars, jour de commémoration du décès de la résistante française Lucie Aubrac, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, et le maire de la commune de Sommières, Pierre Martinez, ont annoncé dans une tribune co-signée, leur choix de donner le nom de cette femme d’exception au futur lycée de Sommières. La Région a investi plus de 50 millions d’euros au total dans la construction de ce nouvel établissement et ses aménagements, au service du territoire gardois et de ses habitants.

« Le 14 mars 2007, la France pleurait la disparition d’une héroïne de la Résistance à l’occupation nazie et au régime de Vichy. Le Gard, sa terre d’adoption, terre des Maquisards, voyait s’en aller une héritière contemporaine de l’esprit de Marie Durand et des Camisards. Comme une évidence, la Région Occitanie a décidé, avec l’accord de la famille et de la commune, de baptiser le nouveau lycée de Sommières, qui ouvrira ses portes en septembre 2021, Lucie Aubrac. Ce choix donnera l’occasion à notre jeunesse de découvrir le parcours de cette femme d’exception, qui, face à l’adversité, n’a pas attendu que les choses changent mais a combattu pour le changement, pour la liberté, pour l’humanité. » ont déclaré Carole Delga et Pierre Martinez dans une tribune commune.

La Région Occitanie a décidé en 2016 de construire un nouveau lycée sur la commune de Sommières, avec pour ambition de répondre à la pression démographique importante observée sur ce secteur du département. Cette implantation, sur un site situé à environ 2km du centre-ville historique de Sommières, a pour objectifs de diminuer les effectifs du lycée Geneviève De Gaulle-Anthonioz à Milhaud, qui a atteint sa capacité maximale, mais aussi de réduire significativement le temps de trajet des lycéens résidant dans les communes les plus éloignées de leur lycée de secteur.

Le futur lycée polyvalent Lucie Aubrac de Sommières accueillera 525 élèves dans un premier temps en 2021, avant de pouvoir en accueillir 1200 à terme. L’établissement proposera une offre de formation et de cursus standards que l’on retrouve dans l’enseignement général, mais aussi des formations professionnelles et technologiques en lien avec les besoins du territoire dans les domaines de l’environnement et de la gestion des déchets.

D’une surface totale de 14 000 m² et comprenant 8 bâtiments, la construction de ce nouveau lycée, à énergie positive, a été guidée par une démarche environnementale forte afin de limiter au maximum l’empreinte écologique des bâtiments.



Catégories :Gard

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :