Le printemps des fenêtres

Il est des élans si spontanés qu’on ne maîtrise pas jusqu’où cette énergie peut nous emmener !…
Il suffit – presque – de se laisser porter par ce qui advient, et poursuivre le travail.

Le printemps des fenêtres est né ainsi, juste avant le début du confinement de mars 2020. Les premières semaines m’ont offert un temps d’assignation à résidence d’écriture qui m’a permis de m’élancer dans une aventure un peu folle : publier chaque matin sur support numérique une photo et son poème.

 

Un an après, l’exposition !

En ces temps d’empêchements, comment aller à la rencontre de l’Autre ?
Le surprendre, l’interroger, l’émerveiller, lui offrir quelque beauté.
Écrire les mots en grand, offrir aux regards une poésie libre. Ouvrir des fenêtres sur des murs aveugles, des grilles, des vitrines, un espace disponible…

L’impression sur bâche (200cm x 150cm) permet cela, autant en extérieur qu’en intérieur.
Installer une exposition comme si elle faisait partie du paysage, qu’il soit en territoire urbain ou rural.
Verbaliser l’émotion dans l’espace public, autant pour la beauté du geste au quotidien qu’à l’occasion d’un événement particulier.

Pourquoi à Massanes ?

Parce que j’y réside. Quelques photos y ont été prises pendant le confinement du printemps dernier, comme une échappée belle : une aube dans le brouillard, un dessin à la craie sur le mur de la place, puis un second lorsque la pluie a effacé le premier, les ciels que je regarde à la fenêtre d’où j’écris…

Parce que nous avons besoin les uns des autres, et qu’ensemble, en unissant nos savoir faire et nos savoir être, nous contribuons par le partage à une qualité de vie.

 

Une exposition de Marie-Claire Mazeillé du 22 mars au 16 avril 2021 dans les rues de Massane à découvrir sous un soleil printanier.

 



Catégories :Culture

Tags:, ,

1 réponse

  1. joli, je me souviens que Massane était la première fête en plein air de l’année, nous , on disait la fête des violettes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :