[MAJ] Vandalisme du réservoir d’eau Marguerittes La Ponche : Nîmes Métropole applique le principe de précaution

Samedi 27 février 2021. Nîmes Métropole, via son délégataire Eau de Nîmes Métropole (EDNM), a constaté un acte de vandalisme vendredi 26 février soir au niveau du réservoir d’eau de Marguerittes La Ponche, qui alimente une partie de Nîmes en eau potable. La cuve en question a été immédiatement isolée, l’Agence régionale de santé (ARS) mobilisée, et des distributions d’eau potables organisées pour alimenter les habitants des 11 quartiers concernés. Les premiers résultats d’analyse disponibles dans la nuit ont permis de mettre en lumière l’absence de toxicité ; la restriction reste en cours par précaution. Le point sur la situation et les mesures mises en place pour protéger la population.

 « Nous avons appliqué le principe de précaution et travaillé en priorité sur la logistique afin d’alimenter la population en eau potable », souligne Franck Proust, président de Nîmes Métropole. La priorité : apporter au plus vite des informations fiables sur la situation. Les premiers résultats d’analyses chimiques sont revenus négatifs : l’eau n’est pas toxique. Reste à évaluer la présence de substances virales et bactériologiques ; les premiers résultats arriveront dans la nuit de samedi à dimanche.

Si l’eau peut continuer à être utilisée pour les besoins sanitaires, une distribution gratuite d’eau en bouteille est actuellement en cours auprès des habitants des 11 quartiers impactés (Voir ci-dessous). Un numéro d’urgence a été mis en place pour rassurer la population : le 0 969 366 102. « C’est un incident qu’il faut placer à sa juste mesure ; la situation que nous vivons n’a rien d’extraordinaire dans notre département ; elle est sous contrôle », indique Didier Lauga, préfet du Gard.

Des propos confirmés par Claude Rols, directeur départemental de l’Agence régionale de santé (ARS), qui a participé ce jour à la conférence de presse conjointe organisée au siège de Nîmes Métropole : « Je remercie les services de l’Agglomération et son délégataire qui ont communiqué très rapidement avec nous, et nous ont permis de mandater en urgence et immédiatement un laboratoire pour des tests appelés « levée de doute » sur la présence de substances très nocives ».

Le principe de précaution et les restrictions d’eau attenantes restent en place jusqu’aux résultats des analyses bactériologiques et virales (samedi soir, 22h : résultats des tests simples / lundi matin : résultats des tests complets). La collectivité et Eau de Nîmes Métropole informeront les usagers en temps réel de la levée des restrictions de consommation d’eau entre samedi 22h et lundi matin.

 

Quels sont les quartiers impactés ? 

  • Mas de Mingue
  • Gazelle 3
  • Courbessac
  • Chemin Bas d’Avignon
  • Mas de Possac
  • Grézan
  • Mas de Ville
  • Clos d’Orville
  • Route de Baucaire
  • Jean Bouin
  • Ventabren

 

Que savons-nous pour l’heure ? 

Le premier test concernant la présence de substances chimiques, test appelé « Microtox », est revenu négatif dans la nuit de vendredi et samedi matin, preuve de l’absence de toxicité dans l’eau du réservoir.

Les premiers résultats bactériologiques et viraux arriveront ce soir vers 22h.

Un travail de modélisation est en cours pour bien comprendre comment s’est fait la purge de l’eau dans les réseaux. Si la levée de doute est validée au cours de la nuit, la restriction d’eau pourra être levée. Si non, elle sera maintenue jusqu’aux résultats complets lundi matin.

La population et les médias seront informés en temps réel.

 

Où retirer des bouteilles d’eau potables ? 5 points ouvert au grand public

  • Parking Pitot, Prolongée – Jean Bouin (sous le viaduc, zone Route d’Uzès),
  • Carré Saint Dominique avenue de Bir Hakein (Zone Chemin bas – Clos d’Orville – Grézan),
  • Monseigneur Claverie – Centre commercial des grillons (Zone Mas de Mingue),
  • Courbessac – place du village (Zone Courbessac- Mas d’Escatte),
  • Contre allée lycée Philippe Lamour (Zone Beausoleil- Oliviers – Mas de Possac).

Rappel : Quota : 2 litres d’eau / personne / jour

 

Les premiers résultats d’analyses chimiques étaient revenus négatifs : l’eau n’était pas toxique. Restait à modéliser la purge de l’eau dans les réseaux en attendant les résultats d’analyse substances virales et bactériologiques. Les premiers résultats sont arrivés plus rapidement que prévus, à savoir en début d’après-midi plutôt que fin de soirée. Tous les doutes sont levés pour l’ARS, ce qui permet à Nîmes Métropole et à son délégataire de lever les restrictions de consommation d’eau pour les 11 quartiers Est de Nîmes qui étaient impactés :

 

  • Mas de Mingue
  • Gazelle 3
  • Courbessac
  • Chemin Bas d’Avignon
  • Mas de Possac
  • Grézan
  • Mas de Ville
  • Clos d’Orville
  • Route de Baucaire
  • Jean Bouin
  • Ventabren

Des sms et des appels sont en cours d’envoi auprès de tous les usagers concernés.



Catégories :Gard

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :