Une tombola réussie pour l’association marguerittoise « Le marathon de la prématurité »

Du 11 janvier au 19 février, Le magasin Orchestra de Nîmes a organisé pour l’association « Le marathon de la prématurité » une tombola proposant des lots spécifiquement pour les bébés. Grâce à celle-ci, l’enseigne a remis un chèque de 1 400 € à l’association pour aider les parents dont les bébés sont nés prématurés et se trouvent en service de néonatalogie aux CHU de Nîmes ou d’Avignon.

 

Une tombola pour aider et apaiser petit à petit la douleur

Ce 20 février les gagnants de cette tombola ont été annoncés. Cette initiative a pu voir le jour grâce à Lætitia Nouvel directrice du magasin Orchestra à Nîmes. Dans le milieu de la puériculture, cette directrice au grand cœur ne sait que trop bien que la naissance n’est pas toujours un moment joyeux et souhaitait mettre en place un projet avec une association afin de pouvoir aider les parents qui commencent leur parentalité par des moments difficiles ; habitant à l’époque à Marguerittes tout comme le président de l’association, le projet a vu le jour sous l’œil bienveillant de la direction régionale de l’enseigne qui a apporté son soutien ainsi que des fournisseurs qui ont offert des lots. Au total 30 lots ont été mis en jeu et 1 400 € ont été récoltés pour l’association lors de cette tombola solidaire.

 

La prématurité c’est aussi une souffrance pour les parents

L’association « Le marathon de la prématurité » est une association gardoise dont le siège se situe à Marguerittes. Créée en 2019 par David Cholez président de l’association, le rôle est de soutenir de manière psychologique et pécuniaire les parents dont l’enfant se trouve en service de néonatalogie ou de réanimation pédiatrique. L’association fait également en sorte que les parents puissent rester auprès de leurs enfants en finançant des nuitées ou en donnant des bons d’essence, pour les parents habitant loin du lieu d’hospitalisation de leurs bébés.

En 2019 l’association a aidé environ 250 familles (toutes aides confondues) ; l’année derrière elle a aidé environ 140 familles principalement par téléphone suite à la crise sanitaire au mois de mars 2020. L’association a même fait du soutien psychologique pour les soignants qui avaient peur de rapporter de leur lieu de travail la Covid-19 chez eux ou a contrario contaminer les enfants. L’association n’a pour l’instant pas de site internet mais une page Facebook.



Catégories :Gard

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: