[Communiqué de Presse] Il y a urgence pour que cette loi d’exception liberticide soit définitivement retirée

Ils sont vingt, associations, organisations syndicales, partis politiques à continuer de s’insurger contre la loi Sécurité Globale, adoptée à l’Assemblée Nationale le 24 novembre 2020. Le PCF, le PS social et écologique du Gard, le POI, EELV, les jeunes écologistes, la CGT, FO, la CGT Nîmes,  La France insoumise, le NPA, les Gilets jaunes, le CNT 30, le LP30 entre autres appellent à son annulation pure et simple.

Une lettre ouverte et une pétition sont en cours pour interpeller les sénateurs du Gard. A ce jour près de 850 Nîmois ont déjà signé cette lettre ouverte.  

 « La loi dite « sécurité globale »  contient de nombreuses atteintes au droit à la vie privée, à la liberté d’informer, au principe d’égalité, à la liberté de la presse, au droit de manifester. La dérive autoritaire est de surcroît accentuée par les décrets du 2 décembre permettant le fichage des opinions politiques et syndicales, des convictions philosophiques et religieuses, ainsi que des données de santé relatives aux troubles psychologiques ou psychiatriques, des comportements et habitudes de vie .

 Cette dérive autoritaire, on la retrouve dans les atteintes à la liberté de prescrire des médecins. Il en va également de la loi de programmation sur la recherche qui permet la répression de la contestation sur les campus. Sans parler du projet de loi sur le séparatisme, cyniquement renommé « projet de loi confortant le respect des principes de la République » (sic !). Dans le prolongement d’une répression accrue au cours des dernières années contre les militants syndicalistes, la jeunesse, les Gilets jaunes et toute forme de contestation, nous refusons qu’un cran de plus soit franchi. Amnistie pour toutes les condamnations de gilets jaunes ou de syndicalistes ! Non à l’amplification de la mise en place d’un système liberticide ! Non à la réduction des libertés de s’exprimer et de revendiquer ! Non à l’aggravation de la situation sociale ! Il ne peut y avoir de répit pour de telles lois liberticides ! Nous appelons toutes les organisations et tous les citoyens à se joindre au rassemblement de samedi. Nous irons au-devant de la population pour expliquer les méfaits de ces lois, et pour faire signer une « Lettre Ouverte aux Députés et Sénateurs du Gard » pour leur dire :

NE VOTEZ PAS CES LOIS LIBERTICIDES !»

 

Pour signer la  lettre ouverte aux députés et sénateurs :

Nîmes :  Vendredi 19 février 2021 à 10h00 marché des allées Jean Jaurès (rdv devant Pantel).

              Samedi 20 février 2021 à 14h00 place de l’horloge

Alès : marche 9h30 au marché de la Grand Combe (rdv devant l’église)

 



Catégories :Gard

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :