Test de « FIFA 21 » : FIFA 20 avec des changements

Le dernier opus de la licence de simulation sportive la plus vendue au monde est disponible depuis le 9 octobre 2020 pour tous les footballeurs, manette en main. C’est une année particulière pour son éditeur Electronic Arts pour deux raisons. Premièrement, son principal concurrent, Konami, n’a sorti que peu de temps avant une mise à jour de son titre de l’année dernière, laissant la place grande ouverte à la créativité à l’entreprise américaine. Secondement, le titre est sorti peu avant les nouvelles consoles « Next-Gen » qui devraient révolutionner beaucoup de jeux dans les années à venir. Alors EA a-t-il su exploiter cette opportunité pour faire oublier un opus précédent détesté par les fans, ou s’est-il contenté de se reposer sur ses lauriers ? La rédaction du petit Gardois a testé pendant un mois le gameplay, les deux modes les plus joués, FUT et Carrière, et vous rend son verdict sans appel.

 

Gameplay : peut mieux faire !

C’est une phrase que l’on trouve souvent sur les carnets scolaires des élèves qui ont des possibilités mais ne les exploitent pas jusqu’au bout. C’est aussi cette impression que nous donne Electronic Arts depuis plusieurs années, au moins depuis FIFA 17. Chaque année les joueurs attendent un gameplay transformé et se retrouvent avec le même que celui de l’année précédente à quelques exceptions près. Sur FIFA 21, des améliorations ont été apportées sur les deux phases de jeu, l’attaque et la défense.

Malheureusement, les différentes et très nombreuses mises à jour, comme à chaque fois, écrasent la bonne impression du début. L’idée des développeurs était de rendre la défense moins automatisée, c’est-à-dire que les gamers devaient apprendre à défendre par eux-mêmes, et aider les attaques avec notamment des appels de balle des attaquants derrière le dos des défenseurs. Et effectivement, au début, cela « matchait » plutôt bien. Puis au fil du temps, le gameplay est redevenu à peu près aussi détestable que celui de FIFA 20 avec toujours les mêmes bugs (les contres favorables, les bourdes des gardiens, les télescopages des équipiers, etc.).

Finalement, les joueurs devront attendre le prochain opus pour voir si le gameplay évolue de façon significative. Un espoir demeure, l’arrivée des consoles « Next-Gen ». Cependant on peut légitimement se poser la question si Electronic Arts a réellement l’intention de changer drastiquement son gameplay, étant donné que son titre phare se vend comme des petits pains chaque année. Les joueurs, pourtant, réclament du changement chaque année à travers les différents réseaux sociaux mais sont-ils pour autant écoutés ? Rien n’est moins sûr !

FIFA Ultimate Team : créer l’équipe de vos rêves

Ce slogan utilisé au lancement de ce mode de jeu en 2009, est devenu au fil du temps, la machine à sous d’Electronic Arts. Il repose sur l’acquisition de cartes de joueurs qui permettent de créer une équipe pour être le meilleur.

L’équipe FUT du petit Gardois

Si l’idée est emballante de voir Messi, jouer au côté de Ronaldo et de Neymar dans son équipe, les moyens pour y arriver sont quant à eux plutôt pernicieux. En réalité, il en existe deux. Soit vous faites l’acquisition des cartes de joueurs sur le marché des transferts, c’est la méthode la plus simple et la plus efficace. Soit vous faites appel à la chance, tel un collectionneur de vignettes Panini qui pour finir son album va ouvrir des dizaines, voire des centaines de pochettes afin d’espérer récupérer les images tant convoitées.

Un des packs en promo contenant des cartes joueurs

Eh bien imaginez que dans FUT, c’est la même chose. Vous pouvez contre de l’argent réel, acheter des points FIFA pour ouvrir des packs contenant des cartes de joueurs avec peu de probabilité que celle qui vous intéresse y soit. C’est ce que l’on appelle communément le « Pay to Win ».

Les points FIFA que les joueurs peuvent acheter

Cette pratique condamnable dans certains pays européens, qui les assimilent à des jeux de hasard, est la poule aux œufs d’or du géant américain. Ce qui est encore plus condamnable c’est que chaque année, autour de leur titre, très régulièrement, ils conçoivent des événements spéciaux avec évidemment des cartes spéciales, plus fortes, pour faire payer le joueur-consommateur.

Devant ce système, beaucoup de joueurs ont dit « STOP ». Alors avec le risque de perdre une partie de leurs joueurs historiques, EA a dû trouver une alternative. Et cette année, ils ont donc offert via des modes de jeu plutôt « fun » à jouer, la possibilité de récupérer des cartes de joueurs plus puissantes.

Pour cela, EA a donc créé des modes alternatifs dans lesquels par exemple dans le salon des matches amicaux les joueurs vont devoir créer une équipe avec des caractéristiques spécifiques pour remporter des matches et donc ces fameuses récompenses.

Un des joueurs récupérables gratuitement en réalisant les défis dans les salons de matches amicaux

Au moins cela rend le jeu plus agréable, moins compétitif avec toujours l’envie de gagner ce qui est l’essence d’un jeu tout en prenant du plaisir à le faire. Mais ce n’est pas tout ! Les années précédentes, lorsque son équipe jouait, au bout de deux rencontres, il fallait lui mettre une carte spéciale dite « Forme » afin que tous les joueurs de l’équipe retrouvent leur pleine vitalité. Ces cartes avaient malheureusement un coût élevé sur le marché des transferts. Cette année Electronic Arts a décidé de retirer lesdites cartes et ainsi les crédits obtenus en jouant des matches peuvent vous servir à acheter des joueurs sur le marché des transferts.

Ce changement qui peut sembler anodin, fait pourtant le charme de cet opus.

Le mode « Carrière » : enfin des nouveautés !

Le mode carrière est le mode historique de la licence FIFA. Pendant de nombreuses années, les joueurs du monde entier ne jouaient que dans celui-ci, défendant les couleurs de leur club favori ou de leur équipe nationale préférée. Mais paradoxalement, depuis un moment trop long pour les joueurs, celui-ci avait été laissé complètement à l’abandon. Aucune nouveauté ou alors à la marge comme l’arrivée, l’année dernière, de managers féminins pour gérer un club.

Cette année, des innovations apportées au mode Carrière offrent plus de richesses dans le déroulement des matches, des transferts et des entraînements. De nouvelles fonctionnalités telles que la simulation interactive des matches et le développement des joueurs sont apparus.

La simulation interactive

À tout moment, le joueur peut entrer en jeu pour inverser le cours du match, par exemple.

L’IA a été renforcée pour les adversaires avec un système qui leur permet de prendre de meilleures décisions dans le marquage, les tacles, les passes et les dribbles. Ainsi il est beaucoup plus difficile d’atteindre les objectifs fixés par les dirigeants.

Cependant, ce changement dans l’intelligence artificielle du jeu à des conséquences sur les choix tactiques. Auparavant, il était aisé de passer d’un schéma tactique à un autre en s’adaptant aux postes des joueurs dans son équipe. Dorénavant, il est préférable de jouer dans un système où le gamer se sent le mieux et d’acquérir des joueurs aux postes manquants. Le revers de la médaille, c’est que les joueurs virtuels, ont la possibilité maintenant de se plaindre si un poste ne lui convient pas et de quitter le club si leur moral est faible.

Dans tous les cas, ces quelques changements apportent un vent de fraîcheur à un mode de jeu ancien mais qui fait vendre chaque année le titre d’Electronic Arts. Il reste néanmoins des améliorations à apporter pour une expérience encore plus près de la réalité. Par exemple, lorsqu’un joueur est prêté dans votre club, il n’existe pas de clause d’achat. Chose impensable dans le foot moderne.

Pour conclure, même si le gameplay n’a pas évolué et que le sentiment de se retrouver face à une copie de l’opus précédent existe, il n’en reste pas moins que les changements apportés dans les deux modes de jeu les plus joués, apportent un vent de fraîcheur, un peu de fun à l’heure où la majorité des titres se tournent vers l’e-sport. On peut prendre du plaisir sur FIFA 21 tant que l’on considère que ce n’est qu’un jeu avant tout.



Catégories :Jeux vidéo

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :