Alès Agglomération passe en mode confinement

Le président de la République a décidé d’imposer à tout le territoire national un deuxième confinement à partir de vendredi 30 octobre. Voici un point provisoire sur la vie quotidienne sur l’Agglomération d’Alès pour les quatre semaines à venir.

« Nous maintiendrons au maximum le service public » annonce Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération. Les agents municipaux et communautaires se mettent donc en ordre de marche pour que le confinement ait le moins d’impact possible sur la qualité du service public.

 

Déplacements

  • Les sorties seront encadrées, comme lors du 1er confinement, avec des attestations de déplacement, à télécharger sur le site du Gouvernement (disponibles à partir du jeudi 29 octobre au soir) ou à remplir en ligne.
  • 3 types d’attestations : déplacement dérogatoire (achats de première nécessité, pharmacie, rendez-vous médical, sortie d’1h à moins d’1km de chez soi, assistance à un proche, etc) ; déplacement professionnel et trajets scolaires.
    Les déplacements inter régions sont interdits.

Transports urbains

Les lignes de bus NtecC et les navettes Ales’Y continuent à fonctionner de la même façon et aux mêmes horaires.

Accueil du public

  • Tous les accueils de la Ville d’Alès et d’Alès Agglomération restent ouverts : Mairie Prim’, Hôtel de ville, Logis Cévenols…
  • Merci de prioriser le Numéro Vert de la Ville et de l’Agglo (0 800 540 540) et le Numéro Vert de Logis Cévenols (0 800 306 546)
  • Pour les déchèteries, la décision d’ouvrir ou de fermer est en attente des précisions qui seront données par le Premier Ministre.

Crèches et écoles

  • Les crèches, écoles, collèges et lycées seront ouverts à partir de lundi avec un protocole renforcé (port du masque dès 6 ans dans les écoles).
  • La cantine et le périscolaire fonctionneront dans de nouvelles conditions sanitaires qui restent à définir.
  • Les activités scolaires et périscolaires sont maintenues.

 

Stationnement et droits terrasses

  • Le stationnement de surface et du bas Gardon sera gratuit pendant toute la durée du confinement, à partir de vendredi 30 octobre.
  • La ville d’Alès suspend la perception des droits terrasses (comme lors du 1er confinement) afin de soutenir les commerces obligés de fermer.

 

Les marchés

  • Les marchés alimentaires restent ouverts : le marché de l’Abbaye reste ouvert tous les jours aux horaires habituels ; le marché des Prés Saint-Jean du dimanche reste ouvert pour la partie alimentaire.
  • Le marché vestimentaire du lundi est annulé à Alès et les puces du dimanche matin sont annulées également.

 

Sports et loisirs

  • Les parcs et jardins publics restent ouverts.
  • Le centre nautique Le Toboggan fermée au public.
  • La médiathèque Daudet et toutes les médiathèques et bibliothèques de l’Agglo sont fermées.
  • Les musées et les théâtres sont fermés.
  • Le pôle culturel et scientifique de Rochebelle est fermé.
  • Les gymnases, stades et salles de sport sont fermés.

 

Travaux

Les travaux de voirie ou sur les bâtiments publics continuent et auront lieu dans les délais prévus. Le chantier prévu par exemple à partir du 2 novembre rue Michelet, en centre-ville d’Alès, commencera comme prévu.

 

Lieux de culte et cimetières

  • Les lieux de culte seront fermés à partir de lundi : ils restent ouverts pour les messes de La Toussaint.
  • Les cimetières resteront ouverts jusqu’à dimanche pour La Toussaint mais fermeront ensuite leurs portes au public. Ils ne seront plus ouverts que pour enterrer les défunts.

 

Commerces

  • Les commerces non essentiels sont fermés (vêtements, électroménager, etc.)
  • Exception temporaire : les fleuristes restent ouverts jusqu’à dimanche (Toussaint)
  • Restent ouverts : les magasins alimentaires, les réparateurs de voiture et d’ordinateurs. Les commerces d’informatique et de télécommunications, les bureaux de tabac et services funéraires, les blanchisseries et teintureries, les agences intérim, les papeteries et magasins de presse, la vente d’alimentation pour les animaux, les commerces de construction et quincaillerie, les stations service et loueurs de voitures, les pharmacies et opticiens.

 

Sanctions

Le non-respect des règles du confinement entraîne une amende de 135 €.En cas de récidive dans les quinze jours suivants la première amende, le montant s’élève à 200 €. Après trois infractions dans un délai de trente jours, le contrevenant risque jusqu’à six mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende.



Catégories :Gard

Tags:,

2 réponses

  1. il faudrait proposer un vote pour une réponse plus démocratique! comme un réferendum pour les villes . moi je serai favorable à l’ouverture de tous les magasins en respectant bien sur tous les protocoles . je ne vois pas pourquoi je ne pourrai pas aller dans une librairie …chez le coiffeur dans un magasin de bricolage.Sont ce les grandes enseignes qui gouvernent en nous imposant un choix UNIQUE . on ne peut pas boycotter toutes les grandes surfaces mais on peut décider d’aller au marché et battez vous pour ouvrir vos enseignes nous vous soutiendrons!

  2. Pourquoi ne pas limiter la vente de produits non essentiels dans les grandes surfaces. les commerçants de centre ville eux ne pourront pas travailler,
    J’esper que les gens auront le courage de boycotter les grandes surfaces pour le non essentiel, vetements, chaussure, bijoux, JOUETS et bien d’autres encore

    Soyons et restons solidaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :