Le préfet du Gard annonce encore de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation de la Covid-19

Au 18 septembre 2020, les chiffres communiqués par Santé Publique France traduisaient une nouvelle dégradation des taux d’incidence dans le Gard, 89,5 pour 100 000 habitants et ce, malgré les mesures de prévention prises auparavant.

La situation sanitaire du département continuant à se dégrader, Didier Lauga, préfet du Gard, a décidé de prendre des mesures complémentaires afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de la Covid-19, en concertation avec l’Agence Régionale de Santé Occitanie, les élus concernés et les établissements d’enseignement supérieur.

À compter du mercredi 23 septembre 0h00 et jusqu’au mercredi 7 octobre 2020 minuit, le préfet prend donc les mesures suivantes :

  • Port du masque obligatoire dans l’ensemble des périmètres des communes de Nîmes, Alès et Bagnols-sur-Cèze, de 6 heures à minuit
  • Limitation des horaires d’ouverture des débits de boissons, restaurants et commerces alimentaires de l’ensemble du département, de 6 heures à minuit 
  • Interdiction de consommations partagées entre plusieurs clients (planches, snacking, cocktails partagés, chichas…) dans tous les débits de boissons, restaurants et commerces alimentaires sur l’ensemble du département
  • Interdiction des soirées dansantes dans tous les établissements recevant du public et dans l’ensemble de l’espace public du département 
  • Interdiction de tous les évènements festifs étudiants, dans tous les établissements recevant du public et sur la voie publique, du département.

Ces nouvelles mesures pourront être prolongées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Le préfet du Gard en appelle au civisme et à la responsabilité des Gardoises et Gardois ainsi que les touristes présents dans le département pour respecter ces mesures.



Catégories :Gard

Tags:, ,

5 réponses

  1. Quelle tristesse…
    Finalement on se demande qui sont les vrais moutons !!!!

  2. On et des moutons en France. C’est une muselière qui nous mettent sur la gueule comme ça on a plus de contact avec plus pour le fric pas de virus

  3. et nous , avons nous le droit de lui rappeler qu’on est des citoyens avec une liberté de penser, et que, attendre la fin de la féria pour renforcer des mesures, est un manque total de respect envers nous, mais comme l’a noté Roland, on s’y attendait; On n’est pas aussi bêtes que les élus semblent le penser. Marre de ce masque, qui , depuis qu’il est obligatoire, a montré son inefficacité, comme le préfet le dit, les contaminés augmentent, je pensais qu’être contaminé sans symptômes, ça s’appelait « L’IMMUNITE » , vous savez ce qui a fonctionné pendant des siècles et fait qu’il y ait encore des gens sur terre !!! vous allez nous enterrer vivant jusqu’à quand ? quand toute l’économie sera morte, qu’il y aura eu des suicides, et vous osez vous regarder dans un miroir , après avoir autorisé une féria, et le surlendemain, priver les habitants de leurs libertés ; Il fallait vraiment que ce sang soit versé dans les arênes avant, quitte à prendre un risque pour multiplier les cas contacts ???

  4. j’aurai, comme la majorité des nimois, parié que les mesures seraient prises après la Feria

  5. Grâce au préfet du Gard nous savons maintenant que le virus n est pas actif de minuit à 6h du matin . C est un virus qui fait pas les 3/8 , donc pas de prime de poste , il n est pas dans les métros n y dans les avions car pas de distanciation et si contac quarantaine de 7 jours( ??? C est les mathématiques à la macron , ben je savais pas qu une quarantaine c était sept merci Mr blanquer !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :