La ville de Nîmes rouvre progressivement tous les marchés

Tous les marchés alimentaires de Nîmes ont rouverts dès le 12 mai en respectant le schéma indicatif de configuration des marchés, lié à l’état d’urgence sanitaire. Aujourd’hui, la ville de Nîmes va plus loin et réorganise les zones d’exposition des marchés non couverts pour multiplier le nombre d’étals et les ouvrir aux commerces manufacturés.

 

Lundi 8 juin : réouverture du marché des Costières
107 étaliers textiles/bazars et 26 étaliers horticulteurs pourront de nouveau s’installer dès lundi 8 juin (lundi 1er juin étant férié) sur le parking du stade des Costières.
Nouvelle configuration du marché :
– Déplacement du marché horticole sur le parking sud
– Etalement du marché textile sur la partie est (côté horticulteurs) et la partie ouest (côté Polyclinique)

 

Mardi : remise en place de tous les étaliers des marchés du Chemin Bas d’Avignon et de Valdegour
Le marché de Chemin Bas d’Avignon, rouvert en configuration réduite jusque-là, reprend sa configuration classique de 9 étaliers alimentaires et 17 étaliers textiles/bazars tout en supprimant le tirage au sort.
Le marché de Valdegour, reprend sa configuration classique de 5 étaliers alimentaires et 7 étaliers textiles/bazars.

 

Mercredi : ouverture en alternance des étaliers d’objets manufacturés du marché Ouest Goethe
Le marché Ouest Goethe reprend sa configuration classique de 19 étaliers alimentaires auxquels s’additionnent (supp : les) 40 étaliers de produits manufacturés qui pourront s’installer en alternance sur deux semaines commerçants textiles / commerçants bazars.

 

Jeudi : remise en place de tous les étaliers du marché du Mas de Mingue
Le marché du Mas de Mingue, rouvert en configuration réduite jusque-là, recevra dès jeudi 4 juin les 7 étaliers alimentaires habituels et les 2 étaliers textiles/bazars.

 

Vendredi : le Marché Jean Jaurès double ses étals
Le marché de Jean Jaurès, rouvert en configuration réduite de 20 étals jusque-là, recevra dès demain, vendredi 29 mai, 40 étaliers, producteurs gardois.

 

La ville de Nîmes en appelle à la responsabilité individuelle des chalands et se garde la possibilité de revenir sur ces nouvelles configurations en cas de non-respect des gestes barrières.



Catégories :Gard

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :