Pourquoi le planning de sorties de certains jeux vidéo a-t-il été décalé ?

Il ne vous a pas échappé que certains jeux que vous attendez avec impatience ont été soit retardés de quelques jours, de quelques mois ou alors repoussés aux calendes grecques. Tout cela a une explication, voire même plusieurs qui souvent se superposent. Alors quelles sont-elles ?

Le projet nécessite plus de temps

La conception d’un jeu vidéo est un projet à part entière, nécessitant la collaboration de nombreux secteurs différents : les graphistes, les programmeurs, les scénaristes… Parfois un de ces maillions de la chaîne peut prendre du retard même si on sait qu’avant la sortie d’un jeu, les équipes sont au taquet et travaillent d’arrache-pied.

Toutefois, un éditeur préféra décaler de quelques jours la sortie d’un jeu, Final Fantasy VII Remastered pour que celui-ci ne déçoive pas les fans. Il se peut aussi, que parfois, un jeu soit décalé en raison d’événements. Le coronavirus par exemple, qui touche massivement la Chine, a des répercussions sur les studios de développement chinois qui travaillent pour beaucoup d’éditeurs dans le monde.

La sortie du jeu peut coïncider avec un événement commercial

C’est un secret de polichinelle, cette année deux des trois constructeurs de consoles sortent leurs nouvelles générations qui sont peut-être les dernières (effectivement, celles-ci se rapprochant de plus en plus à des mini PC Gaming, peut-être qu’un jour les consoles de salon, disparaitront). Sony sort la PS5 dont on ne sait pas encore totalement la date officielle qui varie entre juin et fin du deuxième semestre et Microsoft qui sort la Xbox Series X, elle annoncée pour le mois de décembre.

Alors évidemment, les éditeurs qui ont travaillé depuis déjà plusieurs mois sur ces deux consoles, attendent peut-être la disponibilité commerciale de ces dernières pour proposer leurs titres sur les anciennes et nouvelles générations. Je pense entre autres à Cyberpunk 2077 qui finalement est prévu de sortir au mois de septembre au lieu du mois d’avril.

Évidemment si cette attente peut paraître bien longue pour le consommateur final, elle est d’autant plus profitable à l’éditeur. Tout d’abord, il peut ainsi proposer un titre abouti sur toutes les consoles et de plus il dégage ce que les jeunes gamers appellent une « hype », une surexcitation due à l’attente qui a pour effet de booster les précommandes.

Le jeu est plus complexe que prévu et nécessite de revoir plusieurs paramètres

Nous sommes un peu dans le même esprit que le premier cas, mais cela concerne des titres annoncés à l’avance mais pour lesquels soit la technologie employée demande plus de temps (Watch Dogs Legion) ou alors l’éditeur souhaite faire de son jeu un modèle de beauté graphisme et s’élever au rang des tous meilleurs titres (Gods & Monsters). Ces deux titres sont édités par Ubisoft et après quelques sorties ratées (notamment le dernier Ghost Recon Breakpoint), l’éditeur français veut redorer son blason et sortir des titres innovants et qui marquent les joueurs.

Tout le monde n’est pas perdant

Dans tous les cas, des titres sont toujours présents dans le planning des sorties et c’est l’occasion de tester des titres qui seraient passés inaperçus face aux mastodontes précités. Qui plus est pour les consommateurs, cela permet de pouvoir économiser l’argent nécessaire pour se payer les jeux qu’ils souhaitent au lieu d’avoir par exemple trois gros titres qui sortent en même temps.

De toute façon, la patience est une vertu chez les joueurs et l’attente n’est est que plus agréable.



Catégories :Jeux vidéo

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :