La BD « Les profs » : ces héros souvent moqués mais tellement précieux

Le corps enseignant va mal. Entre les réformes non souhaitées et mal ficelées, le gel de l’indice des salaires et la non-reconnaissance de leur travail aussi bien au sein de leur ministère que dans l’esprit du peuple français, il y a de quoi souvent jeter l’éponge.

Mais un enseignant aime son métier pour deux raisons. Premièrement parce qu’il transmet par son travail une partie de son savoir acquis après de longues années d’études. Deuxièmement, parce que c’est un métier de passion, de rencontres intergénérationnelles, de remise en question permanente sur sa façon de transmettre ce savoir et la possibilité également offerte de continuer à se former en utilisant de nouvelles technologies, telles que les nouvelles technologies de l’information et de la communication (internet, téléphone portable, réseaux sociaux…).

Tous autant que nous sommes, nous avons connu dans nos années d’études, ce prof détestable, autoritaire, le prof débutant mal à l’aise ou a contrario celui trop sûr de lui. Nous avons tous également croisé ce prof qui est différent et qui nous fait voir les choses, l’enseignement de sa matière, d’une manière différente et qui restera à jamais gravé dans notre mémoire même si souvent nous avons oublié son nom.

C’est pour toutes ces raisons que depuis le premier tome paru en 2000, la bande dessinée rend hommage à ces vrais aventuriers modernes. Ils sont plus forts que Zorro, plus courageux qu’Indiana Jones et bien moins payés que James Bond. Ces enseignants de chocs n’hésitent pas à braver quotidiennement la jungle étouffante des lycées peuplés de tribus d’élèves hostiles, tel que Boulard, ce cancre des temps modernes.

Suivez au rythme des 22 tomes déjà parus, le prof d’histoire débutant qui vénère Napoléon, le prof de gym survitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé et démissionnaire et la prof d’anglais peau de vache.

Nous les aimons depuis dix-neuf ans dans leur croisade contre l’ignorance et le poil dans la main, comme nous aimons ces enseignants qui travaillent chaque jour à instruire nos enfants pour qu’ils puissent obtenir contre vents et marées les diplômes nécessaires pour leur vie professionnelle future.

Merci à eux et merci à Léturgie, Erroc et Sti de leur rendre hommage au travers de cette série drôle, humoristique, décalée parfois et si proche de la réalité souvent.

Une série à découvrir absolument si vous ne la connaissez pas et c’est un ancien enseignant contractuel qui vous le dit !

Le tome 22 – Tour de contrôles est disponible chez les éditions Bamboo depuis le mois d’août et comprend 48 pages.



Catégories :BD

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :